Côte d'Ivoire + 1 more

Côte d'Ivoire : OCHA Rapport hebdomadaire No. 10

Source
Posted
Originally published
03-10 juillet 2005
I. Situation politique et sécuritaire

Le 8 juillet 2005, le Haut Commissaire de l'ONU pour les Droits de l'Homme, Mme Louise Arbour a visité la région ouest, sous contrôle gouvernemental et de Bouaké. A Bouaké, le Haut Commissaire a rencontré les autorités des Forces Nouvelles et a noté l'état de non droit dans le nord en raison de l'absence des structures administratives et judiciaires. Dans l'ouest, le Haut Commissaire a visité les villages de Fengolo, de Petit Duékoué, Guitrozon et du site des personnes déplacées internes de la mission catholique dans Duékoué. Elle a fait appel à toutes les parties concernées par le processus de paix pour une application immédiate et un respect des garanties internationales liées à la protection des Droits de l'Homme.

Le 9 juillet 2005, après trois jours de pourparlers, les parties belligérantes en Cote d'Ivoire ont adopté un nouveau calendrier pour le processus de DDR. Les Forces Nouvelles doivent déposer leurs armes un mois avant l'élection présidentielle prévue pour le 30 octobre 2005. Les Forces Nouvelles n'ont pas respecté les dates précédentes sur le désarmement, arguant que le Président Laurent Gbagbo n'avait pas respecté son engagement quant à la réforme des lois votées en référence aux précédents accords de paix et quant au démantèlement des milices. Selon le nouvel accord, les combattants devront remettre leurs armes aux Forces de maintien de la paix de l'ONUCI entre le 26 septembre et le 03 octobre 2005, alors que la réforme des lois devrait être faite avant 15 juillet 2005. Le 12 juillet 2005, le porte-parole du président a annoncé que le Président Gbabgo Laurent avait décidé d'utiliser les pouvoirs exceptionnels (article 48) à lui accordés par la Constitution pour légiférer sur les questions de la nationalité et de la commission électorale en conformité avec l'accord.

II. Situation Humanitaire

Accès Humanitaire

Des manifestants du village de Kaadé ont empêché le passage d'un certain nombre d'acteurs humanitaires pendant la semaine sous revue. Un autre partenaire a rencontré des difficultés pour l'exécution programme sur les puits et les pompes dans les villages de Kaadé, de Guinkin et de Zeaglo. Les habitants du village de Kaadé ont exprimé de profondes inquiétudes sur l'insécurité persistante dans leur zone.

Mouvement des personnes déplacées internes

Le 06 juillet 2005, lors d'une visite de terrain à Prikro (localité près de la zone de confiance), le sous-bureau OCHA/Bouaké a noté une importante réduction du nombre de personnes déplacées internes sur les sites. Le 29 janvier 2005, 2 475 IDPs ont été enregistrés à Prikro, actuellement on compte encore 523 personnes déplacées internes. L'établissement d'une présence des forces de l'ONUCI à Prikro a facilité le retour de 275 IDPs provenant du village de Kossandougou (localité dans la zone de la confiance). Les autres sont soit partis pour un autre endroit plus sécurisé ou se sont soit installés dans les campements environnants pour entreprendre des activités agricoles. Entre temps à M'bahiakro, (82 kilomètres de Bouaké), environ 40 personnes déplacées internes sur 1 044 sont retournées dans leur village d'origine (Bonguéra, Krakrakro et Akakro).

Eau et Assainissement

L'UNICEF a conduit une mission d'évaluation dans la région ouest en collaboration avec la Direction de l'Hydraulique Villageoise du Ministère des Infrastructures pour examiner la question de l'approvisionnement en eau. Il a également rendu visite aux populations déplacées retournées à Fengolo. Pendant ce temps l'O.n.g. «Solidarités» opérant sur les axes Guiglo-Bloléquin and Guiglo-Thai, est en train d'installer et de réparer des pompes en prenant en compte l'équilibre ethnique au sein des diverses communautés.

Cette semaine l'antenne de OCHA/Man a signalé que des mesures urgentes doivent être prises pour la remise en état de la fourniture de l'électricité à la station d'eau de la SODECI car l'unité Actions civilo-militaire des forces françaises de maintien de la paix retirera ses générateurs le 15 juillet 2005. Les forces françaises de maintien de la paix ont contribué à éviter une interruption de l'électricité suite aux dommages sur 280 mètres de câble du réseau d'alimentation électrique, en mettant à disposition de façon provisoire deux (2) générateurs. Ceci a permis de ne pas être interrompre la fourniture de l'eau.

Protection

Du 04 au 08 juillet 2005 le conseiller chargé de la protection et des personnes déplacées internes de OCHA a conduit une mission d'une semaine dans les régions de l'ouest et du nord pour présenter le réseau de protection, qui devra rassembler, analyser et utiliser l'information pour le système d'alerte et le plaidoyer. Ce réseau à besoin de la contribution de tous les acteurs et partenaires, y compris la Division Droits de l'Homme de l'ONUCI.

Une coalition d'organismes internationaux (l'Alliance internationale Save the Children, Amesty International, de Terre des Hommes, et la World Vision) a conduit une mission conjointe du 04 au 08 juillet 2005, dans la région des Savanes (Korhogo, Ferkéssédougou, Ouangolo etc) en vue de l'établissement un projet pilote pour un plaidoyer concernant l'utilisation des enfant-soldats. Les 6 premiers mois de ce projet seront consacrés à l'identification des acteurs, qui travailleront dans le secteur de la prévention, du DDR, et plaidoyer.

En raison de l'augmentation du nombre de cas de violence sexuelle dans la sous-région ouest africaine, l'UNFPA et le HCR ont organisé un séminaire du 08 au 09 juillet 2005 à Abidjan sur la thème « Genre et Violence » avec la participation des médecins des agences humanitaires et les O.n.g. locales. Les participants ont examiné la question de la violence sexuelle et de la maltraitance, qui affecte les femmes. Au même moment le HCR a indiqué que plus de 6.000 réfugiés libériens ont été rapatrié au Libéria.

Education

Dans la région ouest, les examens de fin d'année des écoles secondaires (BEPC) a eu lieu dans un environnement sécurisé. Le sous-bureau OCHA/Guiglo a conduit une mission d'évaluation avec la Direction Départemental de l'Education Nationale de Toulepleu et a noté que seulement sept (7) élèves sur 179 étaient absents. Selon l'administration scolaire sur 837 élèves inscrits dans le second cycle, environ 600 élèves sont des enfants vulnérables (orphelin de guerre, enfants déplacés, enfants non accompagnés). Leur souci principal demeure la remise en marche de la cantine pour l'année prochaine afin de pouvoir bénéficier d'un repas chaud par jour. Entre temps à Bloléquin, 157 élèves ont passé les examens du BEPC. La cantine de l'école n'a pas fonctionné convenablement car le coût (100 FCFA) pour chaque repas demeure hors de portée des élèves.

Save the children-Suède a organisé une session de formation sur l'encadrement des enfants de l'école maternelle avec la participation de 20 agents à base communautaire de Ouangolo, de Ferkéssédougou et de Korhogo. Cette session de formation a eu lieu sous la supervision du conseiller pédagogique des écoles maternelles de la Direction Régionale de l'Education Nationale de Korhogo. Les participants ont reçu des informations sur les différentes étapes du développement de l'enfant, et sur les d'activités telles que l'organisation de la cour d'école, et des salles de classe.

Sécurité Alimentaire

Le 07 juillet 2005, le PAM a commencé une distribution de produits alimentaires à 1 005 ménages sur 5 700 personnes déplacées internes à Duékoué (5 535 à la mission catholique, 115 au centre social et environ 50 personnes à la Mairie).

Le 05 juillet 2005, le PAM/Korhogo a conduit une mission d'évaluation sur la sécurité de alimentaire à Dianra, (140 kilomètres de Korhogo). Cette mission avait pour but de vérifier la fragilité de la sécurité alimentaire. L'évaluation indique que les fermiers de cette localité ont vendu une partie de leurs récoltes aux acheteurs venant du Mali et Burkina Faso (pays voisins du nord). Le PAM a noté que les informations n'étaient vérifiées car les fermiers avaient tiré bénéfice d'une bonne saison des pluies et d'une bonne récolte. Par ailleurs au sujet des cantines d'école, le PAM, dans le cadre de l'aide d'urgence, a porté assistance cette année, à plus de 57 000 élèves à travers les cantines dans le nord (53 034 dans les écoles publiques et 4 000 dans les écoles privées).

Coordination Humanitaire

Du 12 au 13 juillet 2005, OCHA a organisé un atelier sur le CAP 2006 (Appel consolidé inter-agence) pendant lequel les leçons apprises du CAP 2005, l'utilisation du cadre d'analyse des besoins, et le développement des scénarii pour le CAP 2006 ont été discutés. L'atelier a également passé en revue les interventions humanitaires. Les participants ont exprimé le besoin d'un cadre d'action humanitaire commun sous la forme du CAP en 2006. Un point de presse a été tenu à la fin de l'atelier pour informer le public sur la situation humanitaire, sur les questions de financement et sur les décisions prises.

III. Mobilisation des Ressources (10 juillet 2005 selon FTS)

Pas de nouvelles contributions sur « Financial Tracking Service » (FTS)

IV. Evènements à venir

Report à une date ultérieure de l'Atelier sur les principes humanitaires.

La mission du IAHCC dans la région de Tabou est prévue du 28 au 30 août 2005.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.