Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : L'ONUCI va participer à l'installation des brigades mixtes à Bangolo

Source
Posted
Originally published
COMPTE-RENDU DU POINT DE PRESSE HEBDOMADAIRE DE L'ONUCI

"L'ONUCI va participer lundi à l'installation des brigades mixtes de gendarmerie de Bangolo et de Zeale" a annoncé jeudi à Abidjan, le porte-parole de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), Hamadoun Toure.

Au cours du point de presse hebdomadaire de la mission, M. Touré a également annoncé que l'ONUCI serait présente vendredi, à Yamoussoukro, à l'inauguration opérationnelle du Centre de Commandement Intégré (CCI), indiquant que cette présence de la mission à ces différentes cérémonies était sa manière de poursuivre son appui pour le démantèlement progressif de la zone de confiance.

En attendant, a souligné le porte-parole, les Forces impartiales continueront d'assurer les missions d'observation, de surveillance et d'appui aux unités mixtes formées par les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) et les Forces Armées des forces Nouvelles (FAFN) qui prendront progressivement en charge les fonctions de police et de gendarmerie dans la zone.

Revenant sur la Mission multisectorielle des Nations Unies en Côte d'Ivoire qui a achevé son séjour dimanche dernier, M. Touré a indiqué que la délégation, conduite par le sous-secrétaire général des Nations Unies au Département des Opérations de maintien de la paix, Hedi Annabi, avait fait une bonne moisson qu'elle proposera au Secrétaire général des Nations Unies dans le cadre du rapport qu'il devrait présenter au Conseil de sécurité avant le 15 mai.

Avant son départ, le Chef de la délégation a réaffirmé la volonté des Nations Unies de continuer d'appuyer le processus de paix en Côte d'Ivoire conformément aux vœux des dirigeants ivoiriens notamment le Président Laurent Gbagbo et le Premier ministre Guillaume Soro.

Le porte-parole militaire par intérim, le Commandant Sébastien Caron, a, pour sa part, indiqué que la situation sécuritaire sur l'ensemble du territoire national était relativement calme. Il a cependant rappelé que l'ONUCI, depuis quelques mois déjà, dans le souci de sécuriser les populations et leurs biens dans la zone ouest, organisaient des escortes de convois. « Depuis le 16 avril, les Forces de l'ONUCI n'ont pas constaté une augmentation de crimes et délits dans cette zone », a précisé le Commandant Caron.

Le porte-parole militaire a donné la composition des brigades. Ainsi, a-t-il expliqué, chaque brigade regroupe 24 personnes (dix éléments des FDS, dix des FAFN et quatre policiers de l'ONUCI). Répondant aux préoccupations des journalistes sur le nombre jugé faible des gendarmes et policiers ivoiriens, le Commandant Caron a estimé que bien que le nombre paraisse insuffisant au regard à la fois, de la grandeur du territoire et de la situation sécuritaire dans la zone, le ratio est celui qui existe dans le reste du pays. Par ailleurs, a-t-il insisté, les Forces impartiales seront toujours présentes et assureront des patrouilles ainsi que la mise sur pied des postes d'observations de l'ONUCI qui pourraient le cas échéant, faire un compte-rendu pour un renforcement occasionnel en cas de besoin.