Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : L'ONUCI se félicite des progrès du processus électoral

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
L'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) s'est félicité jeudi des évolutions positives enregistrées dans le traitement du contentieux sur la liste électorale, notamment l'annonce par la Commission électorale indépendante centrale du déroulement sans incident majeur des opérations et le franchissement de la barre des 200.000 réclamations traitées.

Le lancement imminent de la phase de ré-enrôlement des populations éligibles à cette opération et le retour au plein fonctionnement des services administratifs des tribunaux pour la délivrance des pièces requises aux réclamants depuis le 16 décembre 2009 avec la levée des grèves des greffiers sont aussi une source de satisfaction, a ajouté le porte-parole de l'ONUCI, Hamadoun Touré.

« Nous espérons que cela ne va pas trop perturber les délais qui avaient été initialement prévus pour tenir le contentieux, soit 30 jours pour le traitement administratif et 8 jours pour le traitement devant les juridictions », a-t-il souligné.

Il a souligné que l'ONUCI souhaitait qu'un maximum d'Ivoiriens puisse figurer sur la liste électorale définitive. « Nous pensons qu'il est encore possible de récupérer certains réclamants et de dépasser très largement cette barre de 200.000 réclamants déjà traités. Il faut que le maximum d'Ivoiriens puissent bénéficier de documents », a-t-il dit.

Concernant la date du premier tour de l'élection présidentielle, M. Touré a indiqué que pour l'heure, l'ONUCI restait assez confiante, au regard de la manière dont les choses se déroulent. Toutefois, il a fait remarquer, que « s'il n'y avait pas encore de perturbations imprévues ou imprévisibles, il y avait des possibilités de respecter l'organisation d'élections dans les délais les plus rapides. »

« Il faut organiser les élections parce qu'elles sont attendues par les populations ivoiriennes, parce qu'elles sont considérées comme une des portes de sortie de la crise ivoirienne et qu'elles vont permettre aux investisseurs de venir », a-t-il ajouté.

Le Conseil de sécurité de l'ONU s'était déclaré le 8 décembre préoccupé par le report au début de l'an prochain du premier tour des élections présidentielles en Côte d'Ivoire, qui était prévu pour le 29 novembre dernier.

La Commission électorale indépendante ivoirienne avait expliqué que le report était dû à des contraintes d'ordre technique et financier et que le premier tour des élections présidentielles serait organisé avant la fin du mois de février ou au début du mois de mars 2010.