Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : L'ONUCI a organisé un séminaire sur la couverture du processus électoral à Bouaké

Source
Posted
Originally published
Dans le cadre de ses activités de renforcement des capacités des journalistes, l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) a organisé du 15 au 16 juin 2007 à Bouaké, un séminaire sur la couverture professionnelle du processus électoral par les médias. Une trentaine de journalistes de la presse écrite et correspondants de ONUCI FM venus de Yamoussoukro, Bouaké, Korhogo, Séguéla, Bouna, Daoukro, Daloa, Odienné, Bondoukou ont, pendant deux jours, reçu les bases pour une bonne couverture du processus électoral.

Dans son allocution de clôture, Madame Amodeo, Directrice de l'Information publique de l'ONUCI, a invité les séminaristes à traiter l'information de manière équitable, à diffuser des informations vraies qui pourraient permettre à l'électorat, de faire son choix en s'appuyant sur des critères objectifs. Elle a ajouté que les journalistes devraient jouer leur partition en tant que « gardiens du processus électoral et vecteurs de la paix et de la cohésion nationale ».

La Division de l'Assistance Electorale (DAE) de l'ONUCI a apporté son expertise sur les normes juridiques en matière électorale en Côte d'Ivoire et il a été demandé aux journalistes de se familiariser avec les lois électorales, d'aller à la source pour donner l'information juste et apaisée au public.

Ce séminaire sur la couverture médiatique dans le processus électoral a été organisé par l'ONUCI, en collaboration avec la Fondation Internationale des Systèmes Electoraux (IFES) qui à la demande de l'ONUCI, a permis à deux consultants d'instruire les participants sur la gestion de l'information en période électorale à Bouaké. Une réunion similaire avait eu lieu du 11 au 13 juin, pour les journalistes basés à Abidjan, la capitale économique. Tous sont convenus qu'une excellente campagne de sensibilisation, d'information ne pourrait se faire sans l'apport de médias aguerris à la pratique et à cet effet, l'ONUCI entreprendra encore des formations pour des femmes et des hommes de médias exerçant dans d'autres villes de Côte d'Ivoire, tous les journalistes de Côte d'Ivoire devant jouer le même rôle de catalyseur de la paix.