Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : L'ONUCI obtient l'engagement des chefs traditionnels de l'Ouest Ivoirien en faveur de la paix et de la cohésion sociale

Source
Posted
Originally published
Les chefs traditionnels de l'Ouest de la Côte d'Ivoire ont signé mardi à Bangolo (516 km d'Abidjan) un engagement consacrant leur appui au processus de paix au cours d'un Forum initié par l'Opération des Nations Unies pour célébrer la journée internationale des Casques Bleus.

Ce document paraphé par les Chefs traditionnels du Moyen Cavally, de la région des 18 montagnes et du Représentant de la région de Bangolo, est la preuve de leur engagement et de leur soutien à accompagner le processus de paix par leurs efforts pour promouvoir les valeurs de tolérance, d'amour, de concorde et de coexistence pacifique

Devant plus de 700 personnes dont le Gouverneur militaire du Moyen Cavally, les autorités gouvernementales et locales, les Chefs traditionnels ont affirmé leur volonté d'établir et de consolider la cohésion sociale dans les zones sous leur autorité.

La cérémonie, placée sous le thème de « la cohésion sociale, facteur de paix », a également enregistré une forte présence des casques bleus venus rendre hommage à leurs collègues tombés sur le champ d'honneur au service de la paix et réitérer leur volonté de soutenir les efforts destinés à mettre fin à la crise en Côte d'Ivoire.

La première partie de la manifestation de Bangolo a débuté par la levée des couleurs, le dépôt de gerbes de fleurs à la mémoire des casques bleus disparus en Côte d'Ivoire suivis d'une parade militaire par les contingents de deux sections de l'ONUCI avec leur musique respective: Pakistanaise et Bangladaise.

Comme il est de tradition, le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, a livré un message d'hommage à tous les hommes et toutes les femmes qui ont donné leur vie au service de la paix au cours de l'année écoulée et à ceux qui participent aux opérations de maintien de la paix dans le monde. Le Secrétaire général a loué les actions et réalisations des forces de maintien de la paix par leur contribution au maintien de l'ordre, de la sécurité, de la protection de l'enfance, de la promotion des droits de l'homme....Il a déclaré avoir fait des propositions pour un ensemble de mesures afin de restructurer et renforcer les capacités pour accomplir le travail des soldats de la paix. Il a demandé par la même occasion aux pays contributeurs de troupes de maintenir leur appui.

Le Général Mainul Islam, Commandant du secteur Ouest qui présidait la cérémonie, a, pour sa part, lu un message du Commandant de la Force de l'ONUCI, le Général Fernand Marcel Amoussou, qui a loué l'accomplissement des tâches par les casques bleus en Côte d'Ivoire « malgré le manque de conditions idéales de travail ». Il a dit sa fierté de les voir appliquer les directives de tolérance zéro du Secrétaire général en ce qui concerne l' Exploitation et les Abus Sexuels, le Général de Brigade a, par ailleurs, relevé que « grâce à nos efforts et à ceux de nos prédécesseurs, la Côte d'Ivoire avance vers la paix et la stabilité ».

En conclusion, le Commandant de la Force a exhorté les soldats de la paix à utiliser toutes leurs capacités afin d'assurer l'accomplissement du mandat de la mission.

Dans le même registre, la Directrice de l'Information Publique de l'ONUCI, Margherita Amodéo, a, au nom du Chef de la mission par intérim, Abou Moussa, rendu un vibrant hommage aux soldats de la paix et exhorté les uns et es autres à saluer « leur professionnalisme, abnégation et leur dévouement au service de la paix en Côte d'Ivoire ». Elle leur a demandé de continuer de porter les valeurs des Nations Unies en apportant assistance aux populations et en veillant scrupuleusement à leur dignité.

Pour terminer, Mme Amodeo a situé le sens de cette double cérémonie notamment la célébration de la journée internationale des casques bleus et la tenue du forum de cohésion sociale. Elle a indiqué que cela « marque la complémentarité des actions des chefs traditionnels avec celle des casques bleus. «Vous êtes tous les soldats de la paix, et c'est pour cette raison que vos belles retrouvailles coïncident aujourd'hui avec la célébration de cette fête», a-t-elle conclu

Les élus locaux ont, au cours de leurs interventions salué les actions de l'ONUCI en faveur de la paix dans leur région. « Si Bangolo est pacifié et sécurisé aujourd'hui, c'est grâce aux forces impartiales et aux forces de Défense et de sécurité ivoirienne », a indiqué le maire.

Le Préfet du Département de Bangolo, Henriette Nemlin, a, pour sa part, attiré l'attention des chefs traditionnels sur leur rôle dans le processus de réconciliation. « Un bon chef ne milite dans aucun parti politique. Il doit être le dernier recours dans les conflits. De son honorabilité et son respect, dépendent sa neutralité et son intégrité ». Elle les a interpellés sur leur devoir vis-à-vis de leurs enfants. « ne laissez plus les jeunes aller à vau- l'eau. Encadrez-les avec autorité... ».

Intervenant au nom du Ministre de la Défense et du chef d'Etat major des FDSCI, le Gouverneur militaire de la région, Guié Globo, a invité les populations à s'inscrire dans le processus de la paix et à pardonner en faisant un pas résolu sur la route de la paix

Auparavant, une minute de silence a été observée en l'honneur des casques bleus décédés.