Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : L'ONUCI assure les chefs traditionnels de son appui à leurs efforts pour la consolidation de la paix

Source
Posted
Originally published
Une délégation de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), dirigée par la Directrice de l'Information publique, Mme Margherita Amodeo, a pris part vendredi, à Man, à la commémoration du premier anniversaire de l'investiture du chef de canton de Souin, célébrée sous le thème de la réconciliation.

Madame Amodeo a félicité le chef, M. Kpan Raphael Tiémoko, dont le canton comprend des quartiers de Man, une ville située à 570 kilomètres à l'ouest d'Abidjan, ainsi que 31 villages environnants. Elle a rendu un vibrant hommage aux chefs traditionnels en tant que « dépositaires des traditions et des coutumes», avant de leur demander d'être de dignes multiplicateurs de la paix. Rappelant le rôle indispensable des chefs dans la promotion du pardon, de la tolérance, de la réconciliation et de l'harmonie entre les habitants de la région, en particulier, et du pays en général, Mme Amodeo les a exhortés à jouer pleinement leur partition, qui demeure indispensable au retour définitif de la paix en Côte d'Ivoire.

Elle a demandé à l'assistance de soutenir dans le respect des traditions et coutumes, les chefs traditionnels, qui sont appelés à être des repères essentiels et des piliers incontournables dans la prévention et la résolution des conflits. S'adressant au chef de canton, M. Amodeo l'a exhorté à cultiver un leadership tourné vers la concrétisation d'un idéal de paix, de justice et d'harmonie entre tous ses administrés.

La directrice de l'information a rassuré ses hôtes que l'ONUCI, convaincue du rôle incontournable de la chefferie traditionnelle, ne ménagera aucun effort pour les appuyer. Elle a également invité les chefs traditionnels à un forum de l'ONUCI qui aura lieu à Bangolo le 29 mai 2007.

Une cinquantaine de chefs de village et de quartier de la région des 18 montagnes, les autorités administratives, militaires et civils de Man, des représentants de toutes les couches sociales de la ville et des représentants de l'ONUCI ont honoré de leur présence cette fête, qui s'est tenu à Voungoué, village natal du chef de canton, situé à une dizaine de kilomètres du centre ville.