Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : LES POPULATIONS DE HIRE EN FAVEUR D'UN ENVIRONNEMENT ELECTORAL APAISE

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Hiré, le 15 janvier 2010....La seconde édition des Journées de l'ONUCI à Hiré s'est poursuivie ce vendredi par la tenue d'un forum d'échanges axé sur le processus électoral.

Sous le thème : « Les populations de Hiré et l'ONUCI, main dans la main, pour un environnement électoral apaise », le forum a été l'occasion pour le Chef de la délégation onusienne, Cecilia Piazza, d'inviter Hiré à poser quotidiennement des actes de paix.

Elle a réitéré l'engagement de l'ONUCI à appuyer les Ivoiriens à lever les derniers obstacles d'ordre logistique et financier en vue de tenir des élections ouvertes, justes, libres et transparentes. « Soyez donc rassurés que l'ONUCI est avec vous et soutient toutes les initiatives en faveur de la promotion de la paix, de la réconciliation et du renforcement de la cohésion sociale », a-t-elle indiqué. Elle a exprime la compassion de l'ONUCI pour le peuple haïtiens et les collègues de la mission onusienne dans ce pays confrontés à une tragédie suite au tremblement de terre survenu le mardi 12 janvier.

Le Préfet de région, Eleuthère Pierre Logbo, a noté les efforts de l'ONUCI pour aider les Ivoiriens à adhérer à un environnement électoral apaisé. Cependant, a-t-il indiqué « la création de ce climat est en premier lieu l'affaire des Ivoiriens, les autres viennent en appui ». A cet effet il a demandé aux populations de Hiré de s'engager davantage dans le processus de sortie de crise.

Auparavant le maire de Hire, Kakou Kouassi, avait espéré que le nouveau partenariat de sa commune avec l'ONUCI permettrait le financement de certains projets prioritaires pour la population. Il a rappelé la construction par la mission d'un centre de dépistage du VIH/Sida à Hiré dans un passé récent.

Les représentants des chefs traditionnels, des associations des femmes et des jeunes de Hire ont procédé à la restitution de leurs travaux en ateliers tenus la veille.

Les chefs traditionnels ont recommandé l'organisation des activités de sensibilisation dans tous les villages. Ils ont sollicité l'appui de l'ONUCI pour l'organisation d'un atelier d'échanges regroupant les chefs traditionnels afin de créer un environnement électoral apaisé.

Les femmes, de leur côté, ont relevé le déficit accru d'information sur le processus électoral et les voies de recours, toutes choses à corriger par des séances de sensibilisation. Elles ont par ailleurs recommandé aux journalistes d'éviter la diffusion d'informations incendiaires.

Les jeunes ont sollicité l'appui de l'ONUCI pour l'équipement du Foyer en matériels informatiques et demandé le financement des projets à impact rapide ainsi que la création des activités génératrices de revenus.

Les représentants des sections de l'ONUCI ont à tour de rôle, présenté leur mandat et leurs activités. Ils ont répondu aux préoccupations des participants qui s'articulaient essentiellement autour des élections et des 1000 microprojets de l'institution.

Les participants ont ensuite pris part à la cérémonie d'inauguration du Centre d'écoute du VIH/Sida financé par l'ONUCI et exécuté par l'ONG Afrijapan.