Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : Le représentant spécial adjoint principal de l'ONU, Alan Doss, souhaite que les récents incidents n'entravent pas la poursuite de la mise en oeuvre de l'accord de Prétoria

Source
Posted
Originally published
Le Représentant spécial adjoint principal du Secrétaire général des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire, Alan Doss, a déploré jeudi à Abidjan les incidents survenus au cours du week-end dernier dans les localités d'Anyama et d'Agboville suite à des attaques lancées par des assaillants non identifies. Il a présenté, au nom de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), ses condoléances aux familles endeuillées et aux autorités de la Côte d'Ivoire.
Au cours du point de presse hebdomadaire de l'ONUCI, M. Doss a souhaité que ces événements n'entravent pas la bonne marche du processus de paix en Côte d'Ivoire et a exhorté les parties ivoiriennes à rester fidèles au programme et au calendrier définis dans l'Accord de Pretoria, du 6 avril 2005, et confirmés par la Déclaration de Pretoria du 29 juin 2005, estimant que le retour à ce chronogramme constituait la seule et unique voie de sortie de crise. « Ceux qui ne veulent pas appliquer ces accords se placent en contravention avec les résolutions du Conseil de sécurité et avec l'Accord de Pretoria, » a ensuite indiqué M. Doss, avant de souligner, concernant la conformité des ordonnances adoptées récemment par le Président de la République, qu'il revenait en priorité à la Médiation sud-africaine de ce prononcer sur cette question en tenant compte des positions exprimées par les différentes parties signataires.

Réagissant aux atteintes à la liberté d'information constatées la veille au siège de la Radiotélévision ivoirienne (RTI), le Représentant spécial adjoint principal a estimé qu'il était du devoir de l'État ivoirien d'assurer la protection de ses institutions, avant d'ajouter toutefois que l'ONUCI était consciente des difficultés et suivait de très près, et en relation avec la Médiation sud-africaine, l'évolution de la situation à la RTI. Toujours dans le domaine des médias, M. Doss a saisi l'occasion de ce point de presse pour exhorter les journalistes à s'abstenir de verser dans la dérive langagière, dans l'information haineuse, et à exercer leur profession de manière neutre et impartiale en cherchant avant tout à vérifier leurs informations afin de ne pas véhiculer de messages erronés, voire incendiaires.

Interrogé sur l'accueil que les Nations Unies réserveraient à la demande du Premier Ministre ivoirien qui a souhaité une commission d'enquête internationale sur les récents événements, M. Doss a indiqué que le siège de l'ONU à New York allait être saisie de cette requête dès qu'elle lui parviendrait officiellement.

Intervenant à son tour, le Général Abdoulaye Fall, Commandant de la Force militaire de l'ONUCI, a indiqué qu'il s'était rendu à Agboville dans l'après-midi du 26 juillet afin d'évaluer la situation et d'en rendre compte à sa hiérarchie. Rappelant qu'il était accompagné du Général Philippe Mangou, Chef d'État-major des Forces Armées Nationales de Côte d'ivoire (FANCI) lors de son entrée dans la ville le 26 juillet, le Général Fall, après s'être entretenu avec les autorités militaires, visité la police, la gendarmerie, et la prison et rencontré le leader de la communauté Dioula, a indiqué qu'au stade actuel des informations en sa possession, il n'y avait pas eu de tueries ni de blessés à Agboville. Tout en reconnaissant que l'accès à Agboville aux forces de l'ONUCI avait été bloqué tantôt par des obstacles physiques, tantôt par des civils ou des éléments des FDS, le Général Fall a estimé que les forces de l'ONUCI avaient fait tout ce qui était en leur devoir à la suite de ces incidents.

Pour toute information supplémentaire, prière de contacter:

Hamadoun Touré, Porte-parole, Tél. : +225-22483277 ; Portable : + 225-05990075 ; Fax : +225-22483320, Email : hamadoun@un.org

Margherita Amodeo, Directrice de l'Information, Tél. : +225-22483305 ; Portable : +225-05990313 , Email : amodeo@un.org

http://www.un.org/french/peace/peace/cu_mission/onuci/index.html - http://www.un.org/Depts/dpko/missions/unoci/index.html