Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : Des représentations diplomatiques condamnent les attaques contre les sièges de deux organisations des Droits de l'Homme à Abidjan

Source
Posted
Originally published
Suite aux attaques criminelles menées le 21 mai 2007 par un groupe d'individus se réclamant de la Fédération Estudiantine et Scolaire de Côte d'Ivoire (FESCI) contre les sièges de la Ligue ivoirienne des droits de l'homme (LIDHO) et de l'Action pour la protection des droits de l'homme (APDH) à Abidjan, les représentations diplomatiques suivantes ont tenu une réunion de concertation à ce sujet le 23 mai 2007 au siège de l'ONUCI : Afrique du Sud, Allemagne, Belgique, Canada, Espagne et Etats-Unis d'Amérique, l'ONUCI, l'Union Africaine, l

Union Européenne, en présence des représentants des deux organisations de défense des droits de l'homme concernées.

A l'issue de cette réunion, les représentants diplomatiques sus-mentionnés

- Condamnent fermement les attaques criminelles menées contre les sièges de la LIDHO et de l'APDH ainsi que les actes de pillage, de destruction méchante et de vandalisme qui ont été commis avec préméditation par des individus se réclamant de la FESCI.

- Expriment leur vive préoccupation concernant l'impact négatif que ces attaques pourraient avoir sur le processus de paix ainsi que sur la tranquillité et la cohésion sociale qui commencent à s'installer dans la nouvelle ambiance suscitée par l'Accord politique de Ouagadougou.

- Invitent les autorités de la République à ouvrir une enquête sur ces incidents et à mener des poursuites contre les auteurs présumés des crimes et délits qui ont été commis.

- Invitent également les autorités de la République à prendre des mesures adéquates pour assurer la protection des sièges et du personnel des organisations de la société civile particulièrement vulnérables et pris pour cible, afin d'éviter que des attaques semblables ne se reproduisent dans l'avenir.

- Expriment leur soutien à la Ligue ivoirienne des droits de l'homme (LIDHO) et à l'Action pour la protection des droits de l'homme (APDH) et les encouragent à poursuivre leur œuvre exaltante de promotion et de protection des droits de l'homme en Côte d'Ivoire.