Côte d'Ivoire + 1 more

Côte d'Ivoire: Des réfugiés libériens rapatriés

Source
Posted
Originally published
ABIDJAN, 21 janvier (IRIN) - Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a rapatrié près de 300 réfugiés libériens depuis qu'il a débuté, vendredi, une opération de secours pour les Libériens vivant dans le sud-ouest de la Côte d'Ivoire, a rapporté le HCR lundi. Quelque 3 000 réfugiés ont été enregistrés pour retourner à la sécurité relative de leur pays » le Liberia, selon l'ONU.
Les personnes enregistrées font partie d'une forte communauté de réfugiés libériens qui vivaient en Côte d'Ivoire, surtout dans les régions de l'ouest et du sud-ouest. D'après les statistiques officielles, l'ouest de la Côte d'Ivoire abrite plus de 60 000 réfugiés libériens.

Le HCR a décidé de démarrer l'opération après de vains efforts en vue de transférer les réfugiés de la région, devenue instable et peu sûre, vers des régions du sud de la Côte d'Ivoire. Une requête pour transférer les réfugiés, y compris les 6 000 qui vivaient dans le camp de réfugiés de Nicla, vers Grand-Lahou, une ville côtière à 160 km à l'ouest d'Abidjan, a été refusée par les habitants et par les autorités locales de Grand-Lahou.

Les agences qui ont participé à l'opération ont utilisé des mini-cars et des pirogues pour transporter les réfugiés de Tabou au centre de transit dans le comté Maryland, de l'autre côté de la frontière. Avec 147 personnes rapatriées, l'opération effectuée lundi était la plus importante, a indiqué le HCR lundi.

L'agence de l'ONU a également annoncé le lancement prochain d'une campagne de sensibilisation sur l'ensemble du pays dans le but d'atténuer les tensions entre les populations locales et les réfugiés libériens. Les derniers affrontements dans l'ouest du pays, auxquels auraient participé des mercenaires libériens, ont créé un climat de méfiance à l'égard de la communauté réfugiée.

D'autre part, l'Envoyée humanitaire de l'ONU pour la crise en Côte d'Ivoire, Carolyn McAskie, a entamé mardi une mission à l'intérieur du pays. Mme McAskie s'est rendue à Bouaké, o=F9 elle a rencontré les rebelles du Mouvement Patriotique de Côte d'Ivoire (MPCI) pour discuter de l'accès des agences humanitaires.

A Bouaké, sous le contrôle du MPCI depuis le début du conflit ivoirien, elle a également visité un centre pour les enfants abandonnés, et s'est réunie avec les agences onusiennes et les ONG opérant dans la région. Dans la capitale administrative, Yamoussoukro, elle a rencontré les responsables locaux et a visité un centre de transit. Elle est aussi attendue à Daloa et Guiglo, des villes de l'ouest, o=F9 elle effectuera une visite dans le camp de Nicla.

[FIN]

IRIN-WA
Tel: +225 22-40-4440
Fax: +225 22-41-9339
Email: IRIN-WA@irin.ci

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.irinnews.org. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite d'IRIN. ]

Copyright (c) UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs 2003