Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : des besoins humanitaires « immenses »

Alors que l'appel de fonds pour la Côte d'Ivoire reste déficitaire, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA) indique l'immensité des besoins humanitaires dans le pays.

« Noublions pas la Côte dIvoire, la situation et les besoins humanitaires restent immenses pour ce pays », a déclaré la porte-parole de l'OCHA à Genève, Elisabeth Byrs.

Sur les 160 millions dollars demandés, les agences humanitaires n'en ont reçu que 20%. Elisabeth Byrs avertit que « sans cet argent on ne peut pas continuer à aider la population », ajoutant que « rien n`est totalement réglé ».

L'OCHA exprime ses vives préoccupations compte tenu de l'ampleur de la situation à l'ouest du pays mais plus particulièrement dans le triangle Zouan Hounien-Toulepleu-Bloléquin où l'insécurité constitue un obstacle majeur pour l'acheminement de l'aide, fragilisant davantage les populations vulnérables. « Les milices qui restent dans la zone continuent les actes de violence, terrorisant la population qui est réfugiée dans la brousse ou au Liberia », a expliqué Elisabeth Byrs.

La zone Guiglo, Bloléquin, Toulepleu est accessible aux agences humanitaires uniquement « sous escorte armée », selon lONU. Par conséquent, cela « limite laccès des humanitaires », déplore Mme Byrs qui demande que cette situation soit réglée au plus vite.Elle a également relevé la présence d`engins non explosés sur le terrain.

A Abidjan, la situation sécuritaire est également « loin d`être réglée », a-t-elle conclu.

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l'ONU)

Écouter