Côte d'Ivoire : DDR - 400 kits pour les ex-soldats FAFN démobilisés

Report
from UN Operation in Côte d'Ivoire
Published on 20 Nov 2008 View Original
Bouaké - 20 novembre 2008 - Le Ministre ivoirien de l'Intégration, M. Amadou Koné, a vivement salué mercredi à Bouaké la contribution de l'Opération des Nations Unies en Côte d'Ivoire (ONUCI) de même que l'ensemble de la communauté internationale pour son « vigoureux soutien » au processus de réinsertion des ex-soldats démobilisés des Forces Armées des Forces Nouvelles (FAFN).

M. Koné, qui s'exprimait au nom du Premier Ministre ivoirien Guillaume Soro lors d'une cérémonie de remise de 400 kits de réinsertion (matériels de travail) aux soldats démobilisés, a mis en exergue le "rôle positif et l'appui remarquable » des organisations du système des Nations Unies, soulignant sa conviction « qu'un processus de réinsertion évoluant de manière satisfaisante est une condition majeure pour la réussite du processus de sortie de crise ». Il a souhaité que le partenariat actuel qui a « entrainé une forte synergie entre les agences du système des Nations Unies et les institutions gouvernementales puisse se poursuivre efficacement afin qu'aucun ex-combattant ne soit oublié ».

Pour sa part, M. Amadou Traoré, Porte parole des démobilisés et menuisier de son état, a chaleureusement remercié au nom de ses camarades, le Gouvernement ivoirien et les institutions des Nations Unies pour leur appui « généreux et efficace ». Il a exprimé le « ferme engagement des bénéficiaires à faire usage des matériels offerts dans un souci de rentabilité, sachant qu'il s'agit d'une opportunité unique qui leur est donnée ». Les matériels de travail offerts concernent une variété de corps de métiers, choisis par les démobilisés eux-mêmes, au nombre desquels la menuiserie, la plomberie, la maçonnerie, la couture, la mécanique auto, l'élevage, l'agriculture etc....

Auparavant, divers orateurs, parmi lesquels le Maire de Bouaké, le représentant du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Directeur du Programme national de réinsertion et de réhabilitation communautaire (PNRRC), [l'organisme gouvernemental en charge de la coordination des activités de réinsertion] se sont félicités du progrès enregistré par le processus de réintégration des ex-combattants. Ils les ont appelés à faire bon usage des matériels offerts et à prendre une part active dans la vie de la société en tant que citoyens respectueux des valeurs liées au civisme, à la responsabilité et à la cohésion sociale ».

A noter que 200 autres ex-combattants FAFN avaient bénéficié de kits de réinsertion, le 4 novembre dernier, à Séguéla, après avoir reçu diverses formations à la citoyenneté, à la gestion comptable simplifiée, à l'organisation coopérative et à la sensibilisation au VIH-SIDA.

La cérémonie de mercredi s'est déroulée en présence des autorités administratives et politiques de Bouaké, les représentants des institutions du système des Nations Unies, des ONG et des chefs traditionnels et religieux.