Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire : attaque d'un camp en zone Forces nouvelles; deux personnes tuées

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Ecouter les nouvelles

Deux personnes ont été tuées dans l'attaque par des individus non identifiés d'un entrepôt d'armes des soldats de l'ex-rébellion des Forces nouvelles (FN) à Séguéla, qui avait été le théâtre en juin d'une mutinerie.

Dans un communiqué publié ce lundi, les Forces nouvelles ont dressé un bilan partiel faisant état d'un mort de part et d'autre, expliquant également que les assaillants ont été repoussés après l'attaque menée vers 05H00 (GMT).

Les Forces nouvelles ont expliqué avoir mis en échec un plan qui visait la récupération d'armes de guerre en vue d'une attaque de plus grande envergure toujours selon le communiqué.

Selon le correspondant de la Radio des Nations Unies sur place, le ratissage de la ville s'effectue actuellement par des patrouilles et les investigations sont en cours pour établir un bilan complet et savoir les mobiles réels de l'attaque.

La ville de Séguéla avait été le théâtre le 28 juin d'une mutinerie des soldats des FN, qui s'étaient soulevés pour réclamer notamment de meilleures conditions de vie.

La mutinerie était intervenue après le limogeage le 18 mai de Zacharia Koné, le commandant de la zone de Séguéla, actuellement réfugié au Burkina Faso.

(Mise en perspective de Touré Ali, correspondant d'ONUCI-FM à Séguéla)