Côte d'Ivoire

Côte d'Ivoire – Urgence humanitaire à Abidjan

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

vendredi, 08 avril 2011

There are no translations available

COMMUNIQUE DE PRESSE

Présent sur place, le Chef de Mission de Première Urgence – Aide Médicale Internationale témoigne Présent depuis plus d'une semaine à Abidjan, Eric Laurent, Chef de Mission de l'ONG Première Urgence – Aide Médicale Internationale, témoigne de la situation humanitaire catastrophique dans la capitale.

Le chaos total

Alors qu'il a enfin pu circuler dans les rues d'Abidjan ces deux derniers jours, Eric Laurent décrit une situation de « chaos total ». « Depuis 7 jours, ça tire à tous les coins de rue, c'est la guerre. Les gens sont effrayés. Ceux qui peuvent, évacuent ; les autres ne circulent plus dans la ville. Le matin, quelques-uns osent sortir pour s'approvisionner, mais dès midi la ville est comme morte. » Sans accès aux soins, ni à la nourriture, la population civile est au bord de la rupture

Au-delà de l'insécurité incontestable dans la ville, l'approvisionnement est une des plus grandes difficultés que rencontrent les populations civiles prises au piège de ce conflit.

Les banques sont fermées, il y a pénurie d'essence, de médicaments et de nourriture. Seuls quelques marchés informels fournissent le matin de rares rations d'oignons, de riz, de manioc… « Tu vois la faim sur le visage des gens. Ceux qui ont de la chance font un repas par jour. D'autres que j'ai rencontrés n'ont pas mangé depuis 2 jours. »

L'autre priorité est l'accès aux soins. « Les femmes enceintes accouchent chez elles en espérant qu'il n'y ait pas de complications. Il est très difficile d'acheminer les blessés dans les hôpitaux, quand ceux-ci ont suffisamment d'équipes et de médicaments pour les soigner. »

L'intervention humanitaire indispensable

« De tout ce que j'ai vécu en 15 ans d'humanitaire, je n'ai jamais vu ça ! Abidjan est une ville plus grande que Paris. Ce sont 7 millions d'habitants qui se retrouvent sans accès aux choses basiques mais essentielles. »

Aujourd'hui pour Première Urgence – Aide Médicale Internationale, il est urgent de distribuer des vivres et des médicaments et de mettre en place des cliniques mobiles pour soigner les blessés et les malades dans les différents quartiers en proie aux violences.

Pour interviewer le Chef de Mission sur place ou plus d'informations, contactez : Thierry Mauricet au 06.07.05.26.68 Annabel Hervieu au 06.60.75.40.55

Depuis Avril 2011, Première Urgence et Aide Médicale Internationale, 2 ONG françaises, ont uni leurs forces et leurs compétences pour répondre à l'ensemble des besoins fondamentaux des populations victimes de crises humanitaires.