Côte d'Ivoire

Côte d' Ivoire: Les rebelles boycottent une nouvelle fois le conseil des ministres

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
YAMOUSSOUKRO, 20 mars (IRIN) - Le deuxième Conseil des ministres du gouvernement ivoirien d'unité nationale a eu lieu jeudi dans la capitale administrative, Yamoussoukro, mais sans la présence des ministres choisis par les rebelles. Par contre, le principal groupe d'opposition, qui a boycotté le conseil des ministres de la semaine passée, a pris part à celui de ce jeudi. Le Premier ministre Seydou Diarra a présidé la réunion.
En dépit des absents du Gouvernement composé de 41 membres, le président Laurent Gbagbo a présenté une image positive de cette deuxième réunion. " Je suis le capitaine, mais j'ai besoin de camarades de bord. Les camarades de bord sont là. ", a-t-il déclaré durant le conseil des ministres, qui a été axé sur les priorités du gouvernement: l'exécution des principaux projets de réformes économiques, la poursuite des programmes de gouvernance et le repositionnement du pays en tant que modèle au sein de la communauté internationale.

Les rebelles, le Mouvement Patriotique de Côte d'Ivoire (MPCI) à leur tête, se sont rendus par avion de leur quartier général à Bouaké jusqu'à Yamoussoukro, o=F9 ils ont rencontré M. Diarra. Avant la rencontre, M. Diarra a indiqué : " Jusqu'à hier, j'avais de grands espoirs que tout le monde serait là, mais je suis entrain de perdre espoir. Je me battrais pour que la liste soit complète, même si cela signifie que je dois aller à Bouaké ".

On ignore ce qui a retenu le MPCI et les deux autres groupes rebelles de se joindre au conseil des ministres. Mais à l'issue de l'entretien avec M. Diarra, le secrétaire général du MPCI, Guillaume Soro, a souligné qu'il n'y aura pas de paix tant que le Gouvernement n'aura pas cessé de recruter des mercenaires pour combattre à l'ouest. Il a aussi accusé le Gouvernement d'avoir utilisé à nouveau des hélicoptères de combat dans la guerre.

Au conseil des ministres, M. Gbago s'est interrogé sur les motifs de ce conflit qui, a-t-il dit, ne fait que ruiner le pays et créer davantage de pauvreté pour un pays déjà pauvre. " Une guerre entre gens pauvres est inutile ", a-t-il souligné.

Invitant les ministres sortants et leurs successeurs à finaliser toutes les procédures administratives, M. Diarra a annoncé qu'il tiendra un autre conseil des ministres mardi prochain pour assigner des tâches à chaque ministère.

Le représentant spécial de l'ONU, Albert Tevoedjre, a participé à la réunion et a lu une lettre du Secrétaire-Général de l'ONU, indiquant qu'alors que la guerre a éclaté au Moyen-Orient, il gardait l'espoir d'une amorce de paix en Côte d'Ivoire.

[FIN]

IRIN-WA
Tel: +225 22-40-4440
Fax: +225 22-41-9339
Email: IRIN-WA@irin.ci

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.irinnews.org. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite d'IRIN. ]

Copyright (c) UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs 2003