Côte d'Ivoire + 2 more

Afrique de l'Ouest: Il faut protéger les enfants durant les conflits exhorte un responsable de l'ONU

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
ABIDJAN, 4 février (IRIN) - Le Représentant spécial du Secrétaire Général pour les enfants et les conflits armés, Olara Otunnu, a invité vendredi dernier les pays affectés par les conflits armés à s'inspirer de la Sierra Leone, où la conclusion d'un accord de paix a ouvert la voie à un programme centré sur la démobilisation et la réinsertion d'environ 7 000 ex-enfants soldats.
Grâce au programme, a déclaré M. Otunnu devant les dirigeants africains au 26ème Sommet ordinaire de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), qui s'est achevé vendredi à Dakar, au Sénégal, une commission nationale sur les enfants affectés par les conflits armés a été établie. Il a ajouté que le Tribunal spécial, mis en place l'an dernier, accordera une attention spéciale aux crimes commis contre des enfants.

M. Otunnu a indiqué qu'un réseau puissant, composé d'organisations de la société civile et présent sur tout le territoire de la Sierra Leone, a été développé pour la protection des enfants. A cet égard, elles sont assistées par 'La Voix des Enfants', une station de radio pour et par les enfants. Les membres de la Mission des Nations Unies pour la Sierra Leone (MINUSIL), ont également bénéficié d'une formation sur le droit et la protection des enfants, a-t-il précisé.

D'un autre côté, M. Otunnu s'est dit préoccupé par les souffrances des enfants dans les situations de guerre en Côte d'Ivoire et au Liberia, en dépit des efforts déployés par les agences onusiennes et par les ONG en vue de les protéger.

Il a appelé à une politique sous régionale concertée, orientée vers la paix, pour que les enfants déplacés à l'intérieur ou à l'extérieur de leurs pays ne soient plus privés de scolarisation et d'attention médicale, et pour qu'ils ne soient plus violés ou mutilés.

M. Otunnu a néanmoins noté que la CEDEAO avait mis sur pied un Service de la Protection de l'enfance. Le service a été créé en avril 2002, à l'issue d'une série de visites dans les pays régionaux durant lesquelles M. Otonnu a exhorté les parties à ne pas recruter des enfants combattants, et à s'abstenir d'attaquer des lieux fréquentés par des civils, comme les écoles et les hôpitaux.

M. Otunnu a invité les Chefs d'Etats africains et les parties aux conflits à retourner à leurs normes et valeurs traditionnelles qui avaient coutume d'empêcher les guerriers d'attaquer les enfants, les femmes et les personnes âgées durant les conflits ethniques. Il a également rappelé aux dirigeants qu'après le déclenchement d'une guerre, il est du devoir des Etats de protéger les enfants, de les réhabiliter et de les réinsérer dans la société.

Plus de 120 000 enfants sont pris dans des guerres en Afrique. Beaucoup d'entre eux se trouvent en Afrique de l'Ouest.

[FIN]

IRIN-WA
Tel: +225 22-40-4440
Fax: +225 22-41-9339
Email: IRIN-WA@irin.ci

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.irinnews.org. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite d'IRIN. ]

Copyright (c) UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs 2003