Côte d'Ivoire + 1 more

Afrique de l’Ouest: plus de soutien nécessaire pour répondre à la crise humanitaire provoquée par les bouleversements politiques survenus en Côte d'Ivoire

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Même si la crise politique ivoirienne semble toucher à sa fin, la crise humanitaire qu’elle a engendrée ne va pas s’eteindre du jour au lendemain. En Côte d’Ivoire, plus de 800,000 personnes déplacées luttent encore pour leur survie.

Le coût de la vie a augmenté avec la flambée des prix des denrées alimentaires et autres articles essentiels comme les médicaments du fait de leur rareté.

« La nourriture et l’eau manquent et il n’y a pas assez d’abris et de latrines pour les personnes déplacées » souligne Momodou Lamin Faye, représentant régional de la FICR pour la région Sahel.

La FICR complète les efforts du CICR en soutenant la Croix-Rouge de Côte d’Ivoire pour répondre aux besoins humanitaires. Une campagne d’assainissement a eu lieu à Abidjan dans certains sites de transition acceuillant des déplacés internes et dans plusieurs quartiers où des cas de choléra ont été signalés.

Plus de 19,000 ménages ont été touchés ainsi que des infrastructures et des lieux de culte grâce au travail de 80 volontaires. 75 puits domestiques ont été désinfectés afin de fournir de l'eau potable à plus de 15,000 personnes à Jacqueville.

La FICR va accroître sa présence en Côte d'Ivoire et va intensifier son action en distribuant de la nourriture et des kits d'urgence, à fournir des abris d’urgence et des services d’eau et d’assainissement et à aider les gens à retrouver leurs moyens de subsistance.

Au Libéria, où plus de 150,000 ivoiriens ont fui depuis le début de la crise, la FICR soutient la Croix-Rouge du Libéria afin qu’elle assiste les refugiés et les communautés d’acceuil. Un kit de traitement d’eau capable de fournir 75 000 litres d'eau potable chaque jour, a été installé dans le village frontalier de Butuo. Plus de 89 latrines ont été construits et 29 pompes à eau ont été réhabilités dans le comté de Nimba.

Les volontaires formés sont en train d’effectuer des activités de sensibilisation sur les bonnes pratiques d’hygiène et d’assainissement tandis que la distribution d’articles non alimentaires comme les moustiquaires et les assortiments d’ustensiles se poursuit. Dans toutes les communautés situées le long de la frontière avec la Côte d’Ivoire, la FICR soutient la Croix-Rouge Libérienne dans la fourniture de premiers soins aux refugiés.

En collaboration avec des Sociétés de Croix-Rouge et du Croissant-Rouge soeurs, la FICR continue de renforcer les ressources humaines de la Croix-Rouge du Libéria avec un coordonnateur des opérations, un délégué « eau & assainissement », des délégués « logistique ». Elle a aussi déployé une équipe régionale de réponse aux catastrophes composée de spécialistes en secours, « eau et assainissement » et sécurité alimentaire.

La FICR lance un appel de près de 4 millions de francs suisses (4,3 millions USD - 3,1 millions EUR), mais à ce jour n'a reçu qu'une fraction de ce dont il a besoin. « Il est urgent que la communauté internationale recentre son attention sur la crise humanitaire qui prévaut en Afrique de l’Ouest » a déclaré René de Vries, coordinateur des opérations pour la FICR au Libéria. « Nous faisons face à des besoins immenses et de l’aide d’urgence doit être fournie maintenant »

Pour toute information complémentaire ou pour des interviews, contacter :

À Dakar : Moustapha Diallo, Chargé de communication, FICR Tél +221 77 450 10 04 moustapha.diallo@ifrc.org

A Johannesburg : Faye Callaghan, Responsable communication Afrique, Tel. +27 71 895 2774 faye.callaghan@ifrc.org

Au Libéria: Ademola Alao, Chargé de Communications, FICR Tel: +231 880 683 285 ademola.alao@ifrc.org