Burundi

Rapport de la Commission d’enquête sur le Burundi (A/HRC/45/32)

Format
UN Document
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Conseil des droits de l’homme
Quarante-cinquième session
14 septembre-2 octobre 2020
Point 4 de l’ordre du jour
Situations relatives aux droits de l’homme qui requièrent l’attention du Conseil

Résumé

De nombreuses violations graves des droits de l’homme ont été documentées depuis mai 2019 en lien avec le processus électoral de 2020. Leurs auteurs cherchaient à priver le principal parti d’opposition de toute chance de gagner les élections. Ces violations ont principalement été commises par des membres de la ligue des jeunes du parti au pouvoir, les Imbonerakure, et des responsables administratifs locaux, qui continuent de bénéficier d’une quasi-totale impunité. Des agents du Service national de renseignement et de la police ont souvent participé à de telles violations et les ont appuyées ou, en ce qui concerne la police, ont parfois laissé faire leurs auteurs sans réagir. Le système judiciaire est également un acteur de cette répression.
L’enquête sur les fondements économiques de l’État révèle que la corruption et les flux financiers illicites ont un impact négatif sur la jouissance des droits de l’homme au Burundi. Au-delà de la transition politique en cours, la plupart des facteurs de risque demeurent et des réformes d’envergure sont requises pour améliorer la situation à moyen et à long terme.