Burundi

Rapport de l'évaluation post-distribution - Provinces de Bujumbura et Rumonge (Programme de Couverture en supplémentation alimentaire) Janvier 2017

Attachments

Contexte

Suite à la crise socio-politique qu’ a connue le Burundi depuis la mois avril 2015, le Programme Alimentaire Mondial(PAM) a mené une enquête rapide de l’évaluation de la sécurité alimentaire des ménages dans six provinces du Burundi, à savoir Rumonge, Bujumbura , Bujumbura Mairie, Makamba, Kirundo et Cibitoke. La dite enquête a révélé qu’environ 645 000 personnes souffrent d’une insécurité alimentaire. La même enquête a fait état de 35000 personnes souffrant d’une insécurité alimentaire sévère et dans le besoin d’une assistance alimentaire d’urgence.

A cet effet ; les recommandations issues de l’enquête étaient de renforcer la résilience dans les ménages à insécurité alimentaire et de procéder au traitement et à la prévention de la malnutrition aigüe modérée chez les enfants de moins de 5 ans et chez les femmes enceintes et/ou allaitantes (FEA) dans les provinces de Bujumbura, Bujumbura Mairie, Makamba et Rumonge.

L’activité de Blanket Supplementary Feeding Program (BSFP) mise en place par le PAM en partenariat avec IMC (International Medical Corps) dans les provinces de Bujumbura et Rumonge depuis Avril 2016, fait suite à ces recommandations et est chargé de fournir un supplément d’alimentation en vue de prévenir la malnutrition aigüe chez les enfants de 6 à 23 mois ainsi que chez les femmes enceintes et/ou allaitantes.

En tout 22.000 enfants et 18.000 FEA sont la cible du projet dans les deux provinces. L’assistance alimentaire apportée par le PAM est composée par : 1) le plumpy doz pour les enfants de 6-23 mois à raison de 47grs/j, 2) Pour les FEA, le CSB+ à raison de 200grs/j, l’huile végétale à raison de 20grs/j et le sucre à raison de 15grs/j.

Les communes visées par le projet sont Muhuta, Bugarama, Burambi, Buyengero en province Rumonge, Mutimbuzi et Kanyosha en province de Bujumbura. Au mois de novembre 2016, 35 641 bénéficiaires dont 17 568 enfants de 6-23 mois et 18 073 FEA ont eu l’assistance du PAM.

En réponse aux exigences de suivi et évaluation, un suivi-post distribution est requis en vue de pouvoir capturer les informations sur la situation nutritionnelle des bénéficiaires et de mesurer les indicateurs d’effets du dit projet. Cet exercice a été conduit sur les distributions de Novembre 2016.