Plan de Réponse aux Urgences. Secteur Abris/ANA Burundi

Le secteur ABRI/ANA a pour mandat de répondre, dans la mesure de ses capacités, aux besoins urgents des populations touchées par des évènements tels que les tensions sociales et la violence politique à l'intérieur et à l'extérieur du pays, l'entrée massive de demandeurs d'asile des pays voisins, le retour des rapatriés et les catastrophes naturelles telles que les tremblements de terre, les inondations, la sécheresse ou les glissements de terrain.

La saison des pluies au Burundi, s’étalant en Novembre-Décembre et Mars-Avril de chaque année, entraine la destruction de nombreux logements, créant un besoin en abris d’urgence, entre autres, pour de nombreuses familles. Le secteur d’Abris reste l'un des principaux acteurs de la réponse face à ces crises, grâce aux efforts de tous ses partenaires. La réponse du secteur aux urgences sera activée et suivie grâce à l’outil de “Suivi des Urgences”, principalement axé sur les catastrophes naturelles, aux tableaux de bord DTM sur les personnes déplacées, outil de l’OIM en collaboration avec la Croix-Rouge et la Plate-forme nationale pour la réduction des risques de catastrophes, aux réunions intersectorielles sous la coordination de l'OCHA, ou aux informations communiquées par le HCR sur l'afflux de réfugiés. Le secteur a la responsabilité d’assurer la bonne coordination de toutes les parties prenantes aux niveaux international et national dans le cadre des activités relatives aux abris / ANA, afin de pouvoir apporter une réponse adéquate et rapide en cas d’urgence, en comptant sur la capacité et la présence de tous les partenaires dans le secteur sur le terrain.

Grâce à la bonne collaboration entre les partenaires, le secteur possède des entrepôts communs à Bujumbura et à Gitega, qui permettent de répondre en partie à certains besoins urgents de la population burundaise en cas d’urgence : des kits ANA et des articles pour la construction des abris d’urgence sont disponibles. Le secteur a aussi la capacité de coordonner avec les autres partenaires des réponses communes, en fonction de leur présence dans la région et de leurs capacités. Ces informations sont collectées par l’outil 3W d’OCHA et le rapport de suivi trimestriel du Plan de Réponse Humanitaire (PRH).

Ce plan d’intervention vise à permettre l’activation de l’intervention du secteur abris/ANA dans les cas d’urgence au-delà du niveau 3.

International Organization for Migration:
Copyright © IOM. All rights reserved.