OCHA Burundi: Rapport de Situation de la semaine du 10 - 16 Mar 2003

Report
from UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
Published on 16 Mar 2003
Activites Humanitaires
1. Le PAM décerne des prix à l'occasion de la Journée Internationale de la Femme

Cette année, à l'occasion de la journée internationale de la femme [8 mars], le Programme Alimentaire Mondial(PAM) a retenu pour thème, " La femme et le VIH/SIDA ". Le PAM s'est déclaré " très préoccupé " par les taux de croissance élevés du VIH/SIDA au Burundi. " En raison de la guerre civile en cours au Burundi, la lutte contre le VIH/SIDA constitue un énorme défi ", a indiqué le PAM dans une déclaration faite pour marquer cette journée. Madame Jeanne Gapiya, membre de l'Association Nationale de Soutien aux Séropositifs a reçu un Prix en reconnaissance de son plaidoyer en faveur des femmes et le VIH/SIDA au Burundi. " Elle a mobilisé et influencé les jeunes dans les écoles secondaires, les ligues des femmes, les média et les autorités pour lutter contre le VIH/SIDA," a rapporté le PAM.

2. LE PAM lance un appel de 16.000 tm de vivres

Le Programme Alimentaire Mondial au Burundi (PAM) a lancé un communiqué de presse [11 mars] exprimant sa préoccupation suite à la détérioration de la situation alimentaire et humanitaire au Burundi due aux pluies tardives et à l'insécurité. "Nous faisons tout ce qui est possible pour répondre aux besoins accrus en vivres au cours des deux derniers mois, mais nous n'avons tout simplement pas suffisamment de ressources pour vaincre l'ampleur de cette crise," a déclaré Mustapha Darboe, Représentant du PAM au Burundi. "... des contributions additionnelles des donateurs sont nécessaires de façon urgente. Le résultat est que le nombre de personnes qui souffrent de la faim a doublé et nous n'avons pas assez de vivres," a ajouté M. Darboe. Des contributions immédiates de 16.000 tonnes (d'une valeur de 9 millions $US) de céréales, de légumineuses et d'huile végétale sont requises de façon urgente pour nourrir plus d'un million de personnes vulnérables jusqu'à la fin du mois de juin.

3. Gestion médicale des personnes victimes d'exploitation sexuelle et de viol dans une situation d'urgence

Le ministère de la Santé, appuyé par l'UNICEF, a mis sur pied un programme pilote pour la gestion médicale des personnes victimes d'exploitation sexuelle et de viol dans une situation d'urgence. Le programme sera étendu dans d'autres parties du pays et commencera à adopter une approche plus holistique aux soins apportés aux personnes victimes par le counselling et la sensibilisation.

4. Droits de l'homme: l'UE demande une enquête indépendante pour le massacre d'Itaba

L'UE a demandé au GNT du Burundi d'asseoir une enquête " neutre et indépendante " dans le massacre de 173 civils en commune d'Itaba, province Gitega [9 septembre 2002]. L'UE a déclaré qu'une enquête indépendante " permettrait d'établir rapidement les faits et d'identifier les parties coupables pour qu'elles puissent être poursuivies et jugées conformément aux procédures judiciaires ".

5. Situation des rapatriés au 4 mars 2003

Selon le rapport du HCR (Burundi), la situation des rapatriés se présentait comme suit: 5.511 organisés et 3.686 spontanés Y.T.D.

Securite

6. Tensions militaires au centre, à l'est et à l'ouest du Burundi

Des embuscades et des affrontements suivis de pillage ont été signalés dans les provinces de Gitega (centre) et de Ruyigi (est) o=F9 l'Armée s'affronte avec les rebelles depuis plusieurs mois. Le Colonel Cyprien Hakiza, Commandant de la 2ème région militaire, a indiqué que des combats violents faisaient rage dans les communes de Gishubi, Giheta (province Gitega) et Butaganzwa (province Ruyigi), entre l'armée régulière et les éléments du CNDD-FDD, le principal mouvement rebelle. Dans le même temps, le responsable provincial de l'éducation de Makamba, M. Charles Ndikumana, a informé que le CNDD-FDD continue de recruter des élèves des écoles secondaires. Depuis le mois de janvier de cette année, 119 élèves ont quitté l'école pour rejoindre la rébellion.

Dans la province de Bujumbura Rural, commune Mutambu, zone Ruvyagira, des combats intenses entre l'Armée et les rebelles du FNL (Rwasa) ont causé la fuite de 1.500 familles. Plus de 300 personnes ont fui l'insécurité suite à l'expédition punitive dirigée par le Palipehutu-FNL à Kinyinya, zone Rukaramu [veille du 8-9 mars]. Une personne a été tuée, 10 blessés et plus de 200 ménages pillés.

7. Divers

  • Province Makamba: deux personnes (un policier et un "ancien" rebelle) auraient été tuées [vendredi 7 mars et samedi 8 mars, tôt le matin].

  • Province Ruyigi: zone Ruhwago (3 km du centre de Ruyigi): les rebelles ont attaqué et ont ensuite volé le bétail. Deux femmes auraient été violées.

  • Commentant sur la situation sécurité dans les provinces de Gitega, Ruyigi et Cankuzo, le Colonel Cyprien Hakiza, Commandant de la 2ème région militaire, a signalé que les rebelles du CNDD-FDD sont les auteurs des pillages, des vols de bétail et d'argent et du viol des femmes.

  • L'Association des Droits de l'homme dans la Région des Grands Lacs (LDLG), en collaboration avec HRW, a organisé un atelier de cinq jours à Arusha, Tanzanie [10-14 mars] sur le thème, " Contribution de la société civile à la lutte contre l' impunité ".

  • Les rebelles ont attaqué les centres villes des provinces de Kayanza et de Ruyigi. A Ruyigi, deux personnes auraient été tuées et du bétail aurait été volé [9 mars].

  • Bujumbura Rural, commune Kabezi, zone Migera (RN 3): les rebelles du Palipehultu-FNL ont attaqué un véhicule de transport public et ont tué une personne (un militaire) [10 mars].

  • Des combats intenses ont été signalés entre les rebelles du FDD (en provenance de la Kibira) et l'Armée dans plusieurs communes de la province de Kayanza [depuis le 11 mars].

  • Province Ruyigi: attaques des rebelles du CNDD-FDD dans les localités de Kinyama, Gasenyi et Kizige; une personne a été tuée et beaucoup de maisons pillées (bétail, argent et autres biens volés).

  • Sécurité: des hommes ont tendu une embuscade sur un véhicule et ont volé l'argent des commerçants (des femmes) qui allaient acheter du riz à Randa, province Bubanza [11 mars].

  • Zone Musaga, Bujumbura Mairie, les rebelles du Palipehultu-FNL ont attaqué le quartier de Kigobe et ont pillé plus de 20 ménages [11 mars].

  • Province Gitega, zone Mungwa Zone: deux personnes auraient été tuées par les rebelles du FDD [11 mars].

  • Des bandits armés ont attaqué la Communauté des Frères Carmes (située à 30 mètres de la Cathédrale Regina Mundi) [12 mars] ville de Bujumbura. Trois d'entre eux ont immédiatement été arrêtés.
Politique

8. L'équipe de l'UA est maintenant au complet

L'arrivé de huit soldats gabonais à Bujumbura [12 mars] a complété l'équipe d'observateurs du cessez-le-feu pour le Burundi [Total: 43]. M. Mamadou Bah, RSSG de l'AU a informé que le commandant de l'équipe, Lt-Col Tahar Ayari de la Tunisie, accompagné par le Conseiller militaire de M. Bah, ont déjà visité les lieux o=F9 les observateurs seront déployés. Les lieux identifiés comprennent Ruyigi (est), Makamba (sud), Kayanza (nord) et Gitega (centre). D'autres visites seront menées à Bubanza (nord-ouest) et Muyinga (nord).

9. L'armée burundaise accusée d'avoir lancé des obus sur le territoire tanzanien

L'armée tanzanienne a accusé l'armée burundaise d'avoir lancé des obus sur son territoire. Le ministre burundais de la défense, le Général Major Vincent Niyungeko, a nié les accusations, affirmant que " c'était complètement faux, puisqu'il n'y a pas eu de combats sur le territoire burundais frontalier au territoire tanzanien ".

10. Les rebelles du CNDD-FDD accusent le GNT du Burundi de chercher à prolonger la guerre

Concernant la déclaration du GNT du Burundi (qu'il ne reprendrait les distributions des vivres aux rebelles seulement s'ils se retirent vers les positions qu'ils occupaient avant la signature de l'accord le 3 décembre et s'ils (les rebelles du CNDD-FDD) arrêtent tous les actes de violence et de pillage contre les civils), le FDD a réagi par l'intermédiaire de son porte-parole, M. Daniel Gélase Ndabirabe, déclarant que les "conditions sont une excuse du gouvernement de transition, de l'Armée pour continuer la guerre."

11. Evénements récents

L'UE a fait un don de 2.6 millions d'euros au GNT du Burundi [12 mars]

Coordination

12. Réunion du Groupe de Contact (pour l'accès aux procès-verbaux: www.ochaburundi.org)

  • Présidée par M. Stefano, Severe (Coordinateur Humanitaire a.i.) avec 33 participants [12 mars].

  • M. James Oilor, point focal pour la province de Ngozi (CARE), a présenté le compte-rendu de la réunion de coordination provinciale [12 février].
Pour Information
Nicholas McGowan
Chargé de l'information
OCHA Burundi, Tél: (257) 951 681, E-mail: mcgowann@un.org
UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.