Burundi

OCHA-Burundi Rapport de Situation 10-16 février 2003

Source
Posted
Originally published
ACTIVITÉS HUMANITAIRES
1. Epidémie de cholera déclarée à Rumonge (province Bururi)

Ms Hope Neighbor, Coordinateur de programme à l'ONG International Rescue Committee (IRC) en province Bururi, a informé que 25 cas de choléra ont été signalés à Rumonge (essentiellement du quartier Swahili) depuis lundi le 10 février. Dix cas ont été identifiés vendredi le 14 février, et 3 cas, samedi le 15 février. Le ministère de la Santé Publique a officiellement déclaré l'épidémie de choléra jeudi le 13 février. Deux cas de décès ont été enregistrés (vendredi le 14 et samedi le 15 février). L'ONG IRC débutera les campagnes d'éducation/formation communautaire dans la ville de Rumonge lundi le 17 février, en plus de la fourniture en eau potable à l'hôpital local et aux quartiers affectés, et de la coordination des contributions des ONGs internationales. L'ONG MSF-France a donné 5000 sachets de réhydratation orale pour le traitement du cholera, l'UNICEF a fourni les produits pour purifier/traiter l'eau, et du savon. "L'épidémie est causée par le manque d'eau potable à Rumonge. Il y a eu une rupture d'approvisionnement en eau des fontaines publiques dans la ville, par la Regideso. Les habitants (sans raccordement privé) ont tendance à utiliser l'eau sale du lac Tanganyika", a indiqué M. Eric Bigirimana, Médecin provincial de Bururi.

2. Rupture de stock des vivres PAM

La situation du stock des vivres PAM demeure critique. Le PAM fait face à des ruptures de stock au moment où le nombre d'admissions dans les centres nutritionnels a augmenté ; en outre, le PAM est sur le point de lancer la campagne de protection des semences (RPS). Par conséquent, le PAM ne pourra pas assister les 177.600 personnes ciblées (Rapport d'urgence par le PAM no. 7).

3. Début du programme de cantines scolaires au Burundi

Les enfants de la province Karuzi qui allaient abandonner l'école à cause de la faim ont commencé à recevoir les repas à l'école à travers le programme des cantines scolaires de l'ONG World vision et du Programme Alimentaire Mondial (PAM). Conformément au contrat d'exécution, un repas/déjeuner sera donné aux enfants dans 46 écoles de la province Karuzi, laquelle se trouve à 161 km de la capitale Bujumbura. Pour la première phase, le budget s'élève à US$1.6 million.

Le programme des cantines scolaires est essentiellement pour encourager les enfants, spécialement les filles, à fréquenter l'école. En effet, l'enrôlement des filles au premier degré est actuellement supérieur à celui des garçons - 2042 garçons contre 2061 filles. Un programme réussi et continu pourrait aider à maintenir au moins la balance entre garçons et filles fréquentant l'école. " Nous avons attendu pendant longtemps pour que le programme commence et maintenant que le programme de cantines scolaires a commencé, les enfants peuvent rester à l'école plus longtemps", a dit Maereg Tafere, Directeur de World Vision au Burundi.

4. Rations de Protection des Semences

Le PAM en collaboration avec le comité de coordination agricole présidé par la FAO et d'autres partenaires, est en train de préparer le lancement de la campagne de distribution des rations de protection prévu pendant la deuxième moitié du mois de février. Le nombre préliminaire est estimé à 283,000 ménages dont 160,500 classés prioritaires dans les provinces de Bubanza, Bujumbura Rural, Gitega, Kayanza, Muramvya, Ngozi et Ruyigi. Cette estimation sera révisée régulièrement sur base des résultats de l'évaluation des récoltes et de la mission d'évaluation des besoins alimentaires menée par le PAM/FAO/UNICEF et le ministère de l'Agriculture et de l'Elevage.

5. Rapatriés au 8 février 2003

A ce jour, UNHCR (Burundi): rapporte 3,545 rapatriés organisés et 2,262 rapatriés spontanés. Le PAM, en collaboration avec le HCR et le GTZ, ont assisté plus de 700 rapatriés venus de Tanzanie, temporairement accueillis dans les sites de transit des provinces Ngozi et Muyinga.

6. Déménagement des réfugiés vers des zones plus sécurisées

Le HCR a transféré 406 réfugiés (mercredi 12 février) du centre d'accueil de Rugombo au centre de transit de Cishemeye I. Plus de 3.000 réfugiés vont être transférés au centre nouvellement aménagé à Cishemeye II. Comme Rugombo, les deux centres de Cishemeye situés en province Cibitoke offrent de bonnes conditions de vie aux réfugiés. Les autorités du HCR voudraient les éloigner de la frontière avec la RDC. "Nous sommes reconnaissants envers le Gouvernement du Burundi pour sa politique ouverte envers les réfugiés et pour son soutien à notre endroit," a déclaré le Délégué du HCR au Burundi, dit M. Stefano Severe. Le HCR a commencé le transfert des réfugiés loin de la frontière avec la République Démocratique du Congo (RDC) à la fin du mois de janvier.

SÉCURITÉ

7. Affrontements continus entre l'Armée et les rebelles du CNDD-FDD.

Depuis que le CNDD-FDD a quitté la Kibira (le 11 février) et ont pris des positions dans les communes de Rutegama, Mbuye et Kiganda (Province Muramvya), les affrontements ont repris le lendemain (12 février) dans plusieurs localités. Les sources militaires signalent que 20 rebelles ont été tués et plusieurs civils blessés. Le Général de Brigade Sylvestre Nimubona a dit aux journalists que certains des rebelles sont venus des communes voisines de Bugendana et Giheta (Province Gitega). Le Général Sylvestre Nimubona a informé que d'autres rebelles ont quitté la Kibira et se dirigeaient vers les provinces de Bubanza (localités de Karenzi et Rushiha) et Cibitoke (Commune Bukinanyana).

A Bujumbura Rural, les enlèvements et les tueries ciblées des autorités locales/administration à la base continuent. Selon la Ligue Iteka, association des droits de l'homme, M. Basile Ndarurinze, chef de zone Nyambuye, est la 85e autorité locale tuées dans Bujumbura Rural. Pour la ligue Iteka, les personnes ciblées sont accusées de recrutement au sein du Palipehutu-FNL (Agathon Rwasa) en faveur de l'aile minoritaire du Palipehutu-FNL (Dr Alain Mugabarabona).

8. Divers

Arrivée retardée des observateurs de l'UA pour la mise en application du cessez-le-feu suite à une vaccination qui devait être actualisée. Huit (du Togo) sont arrivés mercredi (12 février).

Une personne est morte dans une explosion de mine dans la commune Kayogoro, province Makamba (8 février).

Les rebelles du CNDD-FDD ont attaqué la ville de Gitega; trois personnes ont été tuées et cinquante maisons ont été pillées (zones Mungwa et Magarama) (8 février).

Province Bujumbura Rural: environ 6.000 personnes originaires de la zone Nyambuye, Commune Isale (localités de Nyakibande, Nyambuye, Gishingano) sont rentrées sur leurs collines après un an ; elles avaient fui les combats (FNL/Armée) et s'étaient réfugiées dans la commune de Kanyosha (localités de Kavumu et Sororezo) et dans la zone de Gihosha.

POLITIQUE

9. Récentes évolutions dans la mise en application de l'accord de cessez-le-feu

Suite à la signature du Mémorandum d'entente (le 25 janvier) avec le GNT, M. Jean-Bosco Ndayikengurukiye et Dr Alain Mugabarabona, les chefs rebelles des ailes minoritaires (CNDD-FDD et Palipehutu-FNL) sont rentrés au Burundi (13 février) pour participer au processus de paix. Environ quarante proches collaborateurs les accompagnaient. Lors d'une conférence de presse en Afrique du Sud, Dr Alain Mugabarabona (Palipehutu-FNL) a indiqué qu'ils rentrent pour "mettre en application tout ce qu'ils ont signé". A la fin de la semaine, les pourparlers ont continué entre le GNT et le CNDD-FDD à Pretoria. Le Président Buyoya et M. Pierre Nkurunziza participaient aux pourparlers. Selon une source gouvernementale, les pourparlers évoluent positivement.

La date du déploiement de la force de maintien de la paix qui comprend les militaires provenant d'Ethiopie, du Mozambique et d'Afrique du Sud, n'est toujours pas annoncée. La visite au Burundi des ministres de la défense (de l'Afrique du Sud et du Mozambique) a été annulée cette semaine (mardi 11 février).

Selon un rapport de la Voix d'Amérique (VOA) un officiel américain qui a requis l'anonymat, a indiqué à la Voix d'Amérique que les USA sont "... en stand-by pour offrir un appui qui pourrait être sous forme de location d'un avion pour transporter les gardiens de la paix en Afrique vers le Burundi."

10. Visite à Londres du ministre Burundais des Affaires Etrangères

Le ministre Burundais des Affaires Etrangères, M. Térence Sinunguruza, a effectué une visite de deux jours à Londres où il a rencontré Ms Claire Short (DFID) et le groupe parlementaire pour la région des GL. Ils ont échangé sur la situation socio-politique qui prévaut au Burundi depuis 1993, le processus de paix et les accords de cessez-le-feu. Le ministre Sinunguruza a demandé au Gouvernement britannique d'appuyer la mise en application du cessez-le-feu au Burundi auprès des NU.

11. Récents événements

Trois officiels du CNDD-FDD sont arrivés à Bujumbura, Burundi, (samedi 8 février) pour préparer le retour de M. Jean-Bosco Ndayikengurukiye, Représentant du CNDD-FDD.

Une source administrative informe que les rebelles du FDD continue à se masser sur la frontière entre la Tanzanie et le Burundi (Province Cankuzo, Commune Gisagara).

Six nouveaux partis (ALIDE, NADDEBU, SONOVI, PADER, UPD, PAJUDE) demandent la libération des leaders politiques de l'aile du parti UPRONA (M. Charles Mukasi) et du Président du parti PARENA (Ancien Président Jean-Baptiste Bagaza) 8 février.

Plus de 900 jeunes Burundais des camps de réfugiés en Tanzanie (Nduta et Ngara) auraient rejoint les rangs du CNDD-FDD (Pierre Nkurunziza).

Le Président Buyoya et Dr Jean Minani (Président de l'Assemblée Nationale de Transition) à Prétoria pour participer aux pourparlers de cessez-le-feu avec M. Pierre Nkurunziza (CNDD-FDD).

Le GNT et le CNDD-FDD (Pierre Nkurunziza) se sont rencontrés à Dar-es-Salaam (du 3 au 7 février) pour finaliser les détails en rapport avec l'accord de décembre 2002.

La Ligue Iteka, Association Burundaise des Droits de l'Homme, a organisé un café de presse (11 février) pour échanger sur les enjeux de la mise en application de l'accord de cessez-le-feu. Les panélistes, aux points de vues contradictoires étaient M. Sylvestre Ntibantunganya (ancien Président), M. Rémy Nkengurutse (Cadre du Parti PARENA) et le Général de Brigade, Célestin Ndayisaba (Gouvernement/Armée).

M. Didace Kiganahe, Ministre de la Bonne Gouvernance, a procédé au lancement des comités locaux de bonne gouvernance. Dans sa phase pilote, le programme couvrira quatre provinces: Kayanza, Muramvya, Gitega et Ngozi.

Hausse de prix des carburants: les prix de l'essence super, du mazout et du pétrole lampant sont montés de 100 francs Bu chacun. L'agence Burundaise de Presse (ABP) a rapporté une hausse de 20% du ticket de transport sur l'axe Bujumbura-Bubanza (12 février).

L'Université Sud-africaine (UNISA) a annoncé son intention d'initier des relations de partenariat avec diverses Universités africaines y compris l'Université du Burundi.

L'Armée chinoise a déclaré qu'elle est prête à participer dans la mission de maintien de la paix en RDC, voisin de l'ouest du Burundi.

L'association Burundaise des Droits de l'Homme, Ligue Izere, a sorti un communiqué (15 janvier) exhortant le GNT de mener des investigations sur les tueries commises au quartier Taba, zone Gihosha, Bujumbura Mairie (6 janvier).

La Commission Européenne (CE) a annoncé son plan d'aide humanitaire pour le Burundi s'élevant à 15 millions d'EUROS (14 février).

COORDINATION

12. Réunion du Groupe de contact (pour accéder au compte-rendu: www.ochaburundi.org)

La réunion était présidée par M. Stefano, Severe, Coordinateur Humanitaire a.i. Trente-sept personnes participaient à la réunion (6 février). M. Jean-Alexandre Scaglia, Coordinateur des opérations d'urgence à la FAO, a présenté le rapport d'évaluation de la saison 2003-A.

13. Réunion du GTS (lundi 10 février)

La réunion était présidée par M. Emmanuel Jenje, Président du GTS. Le GTS a organisé une mission à Ruyigi; le rapport suivra.

14. OCHA: visites de terrain et réunions

OCHA a organisé une session de préparation de réponse au plan de contingence (le 13 février).

Pour Information

Nicholas McGowan
Chargé de l'Information
OCHA Burundi
PH: (257) 951 681
Email: mcgowann@un.org

UNITED NATIONS
Office for the Coordination of Humanitarian Affairs in Burundi
www.ochaburundi.org

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.