Burundi

Nelson Mandela nouveau médiateur du processus de paix burundais

Source
Posted
Originally published
NELSON MANDELA NOUVEAU MEDIATEUR DU PROCESSUS DE PAIX BURUNDAIS
Arusha, 1er décembre 99 (FH) - Les chefs d'Etats d'Afrique de l'Est et australe, réunis à Arusha (Tanzanie), ont désigné l'ancien président sud-africain, Nelson Mandela, comme nouveau médiateur dans le processus de paix burundais, rapporte l'agence de presse indépendante Hirondelle.

Contacté en Afrique du Sud, Parks Mankahlana, porte-parole du président sud-africain en activité, Thabo Mbeki, a confirmé à l'agence Hirondelle que Mandala avait accepté le poste.

Mbeki, présent au sommet, a remercié les chefs d'Etats de la région pour la confiance dont ils ont témoigné à l'égard de M. Mandela, mais n'a pas fait mention de son acceptation officielle.

Un communiqué du huitième Sommet Régional des Grands Lacs mentionne que " le sommet régional est conscient de l'importance d'avoir un nouveau Facilitateur lui procurant un leadership politique, et à cet égard, a désigné en concertation
avec l'OUA et l'ONU, S.E. Nelson R. Mandela, ancien président de la République d'Afrique du Sud, comme nouveau Facilitateur dans le processus de paix burundais ".

Les leaders régionaux ont rendu hommage au travail réalisé par Julius Nyerere, notant que les négociations étaient parvenues à un stade avancé et que des progrès substantiels avaient été effectués". Raison pour laquelle, ont-ils dit, le sommet a décidé de maintenir Arusha comme lieu des négociations de paix " et également de poursuivre avec les infrastructures déjà en place, afin de préserver les acquis et de profiter de l'expérience accumulée ".

Le sommet a exhorté toutes les parties au conflit burundais à étendre au maximum leur coopération avec le nouveau Facilitateur et à conclure rapidement les pourparlers de paix d'Arusha.

Les chefs d'Etat ont exprimé leur inquiétude concernant la situation au Burundi, o=F9 des rebelles hutus ont intensifié leurs attaques contre le régime tutsi en place. Le communiqué mentionne que " le Sommet Régional, examinant la situation
politique et la sécurité au Burundi, note à regret qu'en dépit des efforts réalisés aux niveaux régional, continental et intercontinental en vue d'établir une paix durable dans ce pays déchiré par la guerre, la situation politique et la sécurité ne s'y sont pas significativement améliorées. Les combats s'y sont poursuivis sans faiblir, entraînant la mort d'innocents et des destructions aveugles.

Le sommet a également " rappelé ses décisions passées et exprimé sa déception du fait de la poursuite du programme d'établissement de camps de regroupement, en dépit de l'engagement du gouvernement burundais à démanteler les camps déjà existants. A cet égard, le Sommet a lancé un appel au gouvernement burundais, l'invitant au démantèlement immédiat de tous les camps de regroupement."

Le président burundais, Pierre Buyoya, est présent au Sommet de même que les autres délégués aux pourparlers de paix. Le principal groupe rebelle hutu, le FDD, n'a jusqu'ici pas été amené à participer au processus de paix.

JC/KAT/FH (BU=A71201g)
=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F
Fondation Hirondelle
3, rue Traversière
CH-1018 Lausanne, Suisse
Tel (+ 41 21) 647 2805
Fax (+ 41 21) 647 4469
E-mail :info@hirondelle.org

Agence Hirondelle
P.O. Box 6191Arusha, Tanzanie
Tel (+255) 811 51 09 77 (Julia Crawford) or 811 51 08 94
Salle de presse: tel/fax: 1(212) 963 28 50 extension 5236 ou 5218
E-mail : hirondelle@cybernet.co.tz

Les éléments sonores du service Hirondelle-audio sont disponibles en français, kinyarwanda et swahili.

Visitez notre site Internet (avec les nouvelles d'Arusha): www.hirondelle.org
Visit our World Wide Web site (with news from Arusha): www.hirondelle.org

Redistribution non commerciale autorisée, à condition de citer la source et de ne pas modifier le contenu.

Ce projet est financé conjointement par l'Union Européenne, le Ministère des Affaires Etrangères des Pays-Bas et le Gouvernement Suisse.