Burundi

L'UNHCR fait don de logements à près de 1 000 Burundais sans terre

Source
Posted
Originally published
GATERE, Burundi, 30 avril (UNHCR) - Quelque 1 000 Burundais, dont 800 réfugiés rapatriés, ont emménagé dans de nouvelles maisons construites pour eux par l'agence des Nations Unies pour les réfugiés dans le village de Gatere, près de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC).

Lors de la cérémonie de remise des logements, le délégué de l'UNHCR au Burundi, Kaba-Guichard Neyaga, a remercié les rapatriés pour leur patience et pour leur aide qui a permis de terminer 200 constructions à Gatere, un village situé dans la province de Cibitoke, dans l'ouest du Burundi. Le projet immobilier d'1,3 million de dollars a été organisé par une agence gouvernementale.

« À partir de maintenant, ces maisons sont les vôtres - prenez-en soin ; elles sont la modeste contribution de l'UNHCR pour vous aider à vous réintégrer dans votre pays », a déclaré Kaba-Guichard Neyaga. Les logements ont été remis à 800 réfugiés sans terre qui ont été rapatriés de RDC et Tanzanie, ainsi qu'à 200 ressortissants locaux sans ressources. Les personnes ayant contribué à la construction des logements ont également reçu une aide alimentaire de la part du Programme alimentaire mondial (PAM).

Madame Françoise Ngendahayo, la Ministre burundaise de la solidarité nationale, des droits de la personne humaine et du genre, a remercié l'UNHCR et le PAM pour leurs contributions importantes. Elle a promis aux nouveaux propriétaires qu'ils recevraient un terrain cultiver. La représentante du gouvernement a aussi indiqué qu'une école et un centre de santé seraient construits.

Les personnes ayant reçu des maisons - faites en briques et au toit en tôle ondulée - ont exprimé leur joie. « Au Burundi, si vous n'avez pas de terre, vous ne pouvez pas vivre », a indiqué Delia Bangirinama, âgée de 52 ans. Elle est rentrée de Kamanyola en RDC en 2004 mais elle n'a pas pu s'intégrer dans la communauté. Elle a vécu près de deux ans dans un abri de fortune le long de la route principale.

Delia s'est souvenue des jours difficiles lorsqu'elle devait envoyer ses enfants mendier à Buganda, une ville proche. « C'était une période sombre de ma vie, qui m'inspire encore de la honte. Nous vivons maintenant au sein d'une communauté. C'est un nouveau départ dans notre vie. Grâce à l'UNHCR, j'ai retrouvé mon honneur », a-t-elle dit.

Les maisons ont été allouées sur la base d'une famille par maison. L'UNHCR a financé la construction de maisons similaires dans d'autres régions du pays, notamment 200 unités dans la province de Ruyigi à l'est et 800 dans la province de Makamba au sud.

On compte toujours plus de 370 000 réfugiés burundais en Tanzanie, en RDC et au Rwanda. Depuis le début du programme de rapatriement volontaire en 2002, l'UNHCR a assisté plus de 342 000 réfugiés burundais au retour. L'agence encourage activement le rapatriement depuis juin 2006.