Burundi

Les négociations de paix inter-burundaises reprennent lundi

Source
Posted
Originally published
FONDATION HIRONDELLE - AGENCE DE PRESSE HIRONDELLE A ARUSHA
POURPARLERS DE PAIX INTERBURUNDAIS
NEWS DU 21 MARS 2000
BURUNDI/NEGOCIATIONS

Arusha, 21 mars 2000 (FH) - Les dates de la reprise des négociations de paix inter-burundaises ont été annoncées après la rencontre, en Afrique du Sud, de Nelson Mandela, facilitateur des négociations, et du chef rebelle dissident, Jean-Bosco Ndayikengurukiye.

Le représentant du facilitateur, le juge tanzanien Mark Bomani, a dit à l'agence de presse Hirondelle, que Mandela serait à Arusha du 27 au 1er mars, pour la reprise des négociations, et que par la suite il se rendrait en visite dans d'autres pays de la région.

Bomani a dit que la rencontre, lundi, avec Ndayikengurukiye "devrait certainement accélérer le cours des négociations". Mandela a accordé une priorité à la participation des rebelles dissidents aux négociations, sans obtenir de résultat dans ce sens jusqu'au dernier round des pourparlers qui s'est terminé le 4 mars.

Après sa rencontre à Johannesbourg avec Mandela, Ndayikengurukiye a annoncé au cours d'une conférence de presse, que sa branche du CNDD-FDD prendrait part aux négociations futures, mais qu'il continuerait à se battre au cas o=F9 les négociations d'Arusha échouaient. Il a dit que le CNDD-FDD demandait la libération des prisonniers politiques et le démantèlement des camps de regroupement de la population. Le gouvernement à dominante tutsie a forcé des centaines de milliers de personnes, essentiellement des Hutus, à se regrouper dans des camps, faisant valoir que c'était pour des raisons de sécurité.

Mandela devrait rencontrer cette semaine à Johannesbourg, les représentants d'autres groupes armés burundais. La semaine dernière, il a rencontré le ministre burundais de la défense, le colonel Cyrille Ndayirukiye, et quatre officiers supérieurs de l'armée.

L'ancien président sud-africain reviendra à Arusha la semaine prochaine, pour des entretiens avec les chefs des délégations aux négociations de paix inter-burundaises. Bomani a dit qu'il serait "trop tôt" pour que le CNDD-FDD participe, en raison du temps nécessaire à l'examen des propositions de paix, mais que ses représentants "pourraient être présents par la suite".

Le président burundais, Pierre Buyoya, les anciens présidents Jean-Baptiste Bagaza et Sylvestre Ntibantunganya, et le président de l'assemblée nationale, ont été invités aux pourparlers de la semaine prochaine.

Selon la Fondation Nyerere qui organise les négociations à Arusha, la première rencontre du 27 au 28 mars vise à "galvaniser les questions pendantes". Il s'agit notamment de la réforme de l'armée, de la gestion de la transition, du futur système électoral, et de la question de l'amnistie.

Du 28 au 29 mars, la nouvelle commission chargée de l'application et des garanties de l'accord de paix (Cinquième Commission), tiendra "une réunion pour étudier son ordre du jour et sa méthodologie de travail". Cette commission est présidée par Mandela. Ses membres sont les chefs des 18 délégations prenant part aux négociations.

JC/CR/KAT/FH (BU%0321a)

Fondation Hirondelle
3, rue Traversière
CH-1018 Lausanne, Suisse
Tel (+ 41 21) 647 2805
Fax (+ 41 21) 647 4469
E-mail :info@hirondelle.org

Agence Hirondelle
P.O. Box 6191Arusha, Tanzanie
Tel (+255) 811 51 09 77 (Julia Crawford) or 811 51 08 94
Salle de presse: tel/fax: 1(212) 963 28 50 extension 5236 ou 5218
E-mail : hirondelle@cybernet.co.tz

Les éléments sonores du service Hirondelle-audio sont disponibles en français, kinyarwanda et swahili.

Visitez notre site Internet (avec les nouvelles d'Arusha): www.hirondelle.org
Visit our World Wide Web site (with news from Arusha): www.hirondelle.org

Redistribution non commerciale autorisée, à condition de citer la source et de ne pas modifier le contenu.
Ce projet est financé conjointement par l'Union Européenne, le Ministère des Affaires Etrangères des Pays-Bas et le Gouvernement Suisse.