Burundi

Les délégués burundais estiment que le projet d'accord de paix ne contient rien de neuf

Source
Published
FONDATION HIRONDELLE - AGENCE DE PRESSE HIRONDELLE A ARUSHA
POURPARLERS DE PAIX INTERBURUNDAIS
Arusha, 29 mars 2000 (FH) - Les délégués burundais ont reçu mercredi le projet d'accord de paix promis par le médiateur des pourparlers inter-burundais, et ont aussitôt souligné que le document de 200 pages ne contenait rien de neuf.

"Aujourd'hui nous sommes arrivés à une certaine étape de négociation ou nous croyions effectivement (...) que nous allions analyser un projet de compromis sur les différentes questions fondamentales que nous avons déjà discuté", a déclaré Godefroid Hakizimana, président du PSD (Tutsi). "Mais nous avons constaté malheureusement que le bureau de la Facilitation nous a donné une compilation de documents que nous possédions déjà, donc nous considérons que ce n'est pas un projet d'accord mais une compilation de procès verbaux de différentes déclarations ou de différentes positions de chacun des délégués ".

Jean-Marie Sindayagaya, porte-parole du CNDD a réagi de façon similaire. "Le draft ne contient rien de neuf par rapport aux documents qui nous ont été distribué à la fin du mois de février, c'est a dire une compilation, (...) le résumé des travaux faits. Le contenu n'est pas nouveau pour nous."

Mardi, le nouveau médiateur, Nelson Mandela, a donné trois semaines aux délégués afin qu'ils analysent le document et fassent part de leurs commentaires et propositions d'amendements. Il a précisé que la médiation en retiendra certains, mais pas tous, et sera responsable du document final, donnant l'impression que les travaux sont sur le point d'aboutir.

Mais Hakizimana a estimé qu'il restait beaucoup de travail à faire. "J'ai demandé aujourd'hui, en tant que président du PSD, que nous puissions établir un calendrier avec des échéances bien déterminé, de telle façon que nous ne désorientions pas l'opinion nationale et internationale".

"Il y a encore des thèmes qui n'ont pas encore été réellement délibéré" a dit Sindayagaya "et des thèmes importants sur lesquels il n'y a pas le consensus nécessaire pour que les protocoles y relatifs soient réalisés".

Le document est un résumé des travaux effectués en près de deux ans par les quatre commissions de négociations de paix inter-burundaises. Bien qu'ils soient parvenus à un accord sur plusieurs points, les délégués ne se sont pas encore entendus quant à diverses questions clés, comme la réforme de l'armée, le futur système électoral ou les arrangements en vue de la mise en place d'un gouvernement de transition.

Quelques propositions de compromis ont été intégrées au document, portant par exemple sur la forme future de l'armée et certains arrangements institutionnels. Elles sont suivies d'une série d'amendements déjà proposés par les diverses parties.

JC/KAT/FH(BU%0329a)

Fondation Hirondelle
3, rue Traversière
CH-1018 Lausanne, Suisse
Tel (+ 41 21) 647 2805
Fax (+ 41 21) 647 4469
E-mail :info@hirondelle.org

Agence Hirondelle
P.O. Box 6191Arusha, Tanzanie
Tel (+255) 811 51 09 77 (Julia Crawford) or 811 51 08 94
Salle de presse: tel/fax: 1(212) 963 28 50 extension 5236 ou 5218
E-mail : hirondelle@cybernet.co.tz

Les éléments sonores du service Hirondelle-audio sont disponibles en français, kinyarwanda et swahili.

Visitez notre site Internet (avec les nouvelles d'Arusha): www.hirondelle.org
Visit our World Wide Web site (with news from Arusha): www.hirondelle.org

Redistribution non commerciale autorisée, à condition de citer la source et de ne pas modifier le contenu.

Ce projet est financé conjointement par l'Union Européenne, le Ministère des Affaires Etrangères des Pays-Bas et le Gouvernement Suisse.