Les Clubs DIH permettent aux jeunes de grandir avec un esprit humanitaire

Report
from Croix-Rouge du Burundi
Published on 13 Nov 2019 View Original

Les clubs DIH (Droits Internationales Humanitaires) initiés dans les établissements scolaires et universitaires par la Croix-Rouge du Burundi constituent un cadre permanent d’échange à des jeunes, pour les préparer à respecter, à défendre et à promouvoir le droit humanitaire. Dans ces clubs, les jeunes apprennent les principes de respect de la vie et de la dignité humaine dans leur environnement de vie. Ces cadres d’échange de la jeunesse Croix-Rouge apportent une plus value dans l’accomplissement de la mission de la Société Nationale et méritent d’être soutenus. Une réunion d’évaluation d’état des lieux de ces clubs pour les Branches de Makamba, Bururi et Rutana a eu lieu du 8 au 9 novembre 2019 dans la Branche de Makamba.

Les participants témoignent que beaucoup d’établissements scolaires ont des clubs opérationnels. Cette acceptation par les autorités des établissements résulte du fait que les clubs concourent au renforcement de l’esprit humanitaire chez les jeunes. Pour eux, un membre du club se distingue par les autres à travers son humilité et sa volonté imminente de sauver des vies partout où il est. «Nous enseignons les membres des nos clubs DIH qu’ils doivent toujours être conscients qu’ils sont volontaires utiles au club et leurs Unités Collinaires d’origine », a précisé un des encadreurs des Clubs DIH.

Différentes activités peuvent contribuer au renforcement desdits clubs comme l’organisation des débats au sein des écoles sur les valeurs humanitaires, les aspects DIH et l’entraide communautaire. Les échanges d’expérience sont aussi un point important pouvant redynamiser les clubs DIH. A cela s’ajoute les connaissances élargies sur le Mouvement.

Cependant, des défis se font remarquer. Beaucoup d’encadreurs n’ont pas des connaissances de base sur le DIH. Certaines écoles n’ont pas des clubs par manque des volontaires formés sur les notions de base sur le DIH. De leur part, les encadreurs se sont résolus à vulgariser la plus value des clubs DIH dans les écoles qui n’en ont pas.

Les recommandations émises lors de cette rencontre aideront les clubs DIH à être plus dynamiques. Les participants étaient des représentants et encadreurs des clubs DIH ainsi que les conseiller jeunesse provinciaux.