Burundi

La Sentinelle, novembre-décembre 2020

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

Editorial

C’est pour moi un immense plaisir de saisir cette opportunité, pour vous présenter ce numéro de La Sentinelle, le bulletin publié par le Bureau de l’OMS au Burundi. Un numéro exceptionnel en ce sens qu’il paraît à la fin de l’année 2020, après une longue période d’absence.
Le retour de notre bimensuel sur l’espace publique se singularise par une refonte de sa ligne éditoriale, avec des changements et des innovations dans notre approche.

Cette nouvelle approche se traduit par la création de rubriques nouvelles telles que la notion de « partenariat », l’ouverture d’un espace dédié aux associations et ONG oeuvrant dans le domaine de la santé, le partage d’expériences sur le terrain avec les professionnels de santé exerçant dans les provinces et les districts sanitaires, mais également une fenêtre ouverte aux autorités centrales du Ministère de la santé Publique et de la Lutte contre le Sida dans le cadre d’un dialogue fécond avec l’OMS et les autres partenaires au développement de la Santé au Burundi . L’adoption de ce nouveau paradigme offre une vitrine pour la valorisation des activités du Bureau de l’OMS au Burundi.

A cet effet, « La Sentinelle » nouvelle formule offrira désormais plus de place aux activités réalisées conjointement avec les différents partenaires, dans le but de permette à l’OMS de poursuivre sa mission et contribuer à améliorer le niveau de vie des populations du Burundi, dans le cadre de la réalisation des Objectifs de Développement Durable, notamment l’Objectif 3 lié à la santé, qui est de donner aux individus les moyens de vivre une vie saine et promouvoir le bienêtre à tous les âges.

L’année 2020 aura été une année sans précédent pour le monde entier ; une année fortement marquée par la pandémie de la COVID-19. Les pays du monde, y compris le Burundi, continuent de faire face aux conséquences dont la portée n’impacte pas que le secteur de la santé. Je reste convaincu que très peu d’entre nous avaient déjà entendu parler de « confinement », de « gestes barrières » et de « distanciation sociale » ; des expressions qui font désormais partie de notre quotidien, avec des conséquences de la pandémie de COVID-19 devenues omniprésentes dans notre quotidien.

En collaboration avec d’autres partenaires et acteurs du système de santé, au cours de l’année 2020, l’OMS a contribué à d’importantes réalisations dans le cadre de la prévention et de la lutte contre la maladie ainsi que du renforcement du système de santé. On peut citer entre autres la préparation et réponse aux urgences sanitaires en général et à la pandémie du Covid-19 en particulier, la mise en place d’un Centre des Opérations des Urgences de Santé Publique (COUSP), la réalisation de deux campagnes de vaccination contre la rougeole dans sept provinces et cinq camps des réfugiés ; l’organisation de la revue annuelle conjointe ; la sensibilisation et le dépistage de masse du diabète ainsi que de l’hypertension artérielle dans les provinces de Gitega, Ngozi et Kirundo; la mise à échelle de nouvelles directives de traitement du paludisme et l’élaboration du protocole de surveillance de l’efficacité des antipaludiques, l’élaboration des directives et standards SRMNIA y compris les protocoles de prise en charge et les mentorats cliniques SONU.

Pour cette année 2021, je voudrais réitérer l’engagement ferme de l’Organisation mondiale de la Santé à poursuivre son rôle de partenaire fiable du Burundi en vue de l’aider à améliorer la santé des populations et de l’élever au plus haut niveau de qualité.

Je ne saurai terminer cet éditorial sans vous adresser mes voeux de paix, de bonheur et de réussite pour cette nouvelle année. Je vous souhaite de vous épanouir dans tous les domaines de votre vie, ainsi que dans vos projets professionnels et familiaux.

Bonne lecture et bonne année 2021 à tous.

Pr. Bah Keita Représentant ai.