Burundi

Donner son sang en solidarité avec le Burundi, "une responsabilité collective"

Bujumbura, Burundi, 24 juin 2022 - Le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS) et le Gouvernement du Burundi ont organisé aujourd'hui une collecte de don de sang pour sensibiliser sur le besoin de sang pour réapprovisionner les stocks nationaux, et à terme sauver des vies. Aux côtés du centre, l'Agence belge de développement Enabel, l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), des personnalités influentes, des burundais et la communauté internationale participent également au don le vendredi et samedi, 24 et 25 juin, faisant preuve de solidarité et soutenant les besoins urgents au Burundi.

Au Burundi, les enfants de moins de cinq ans souffrant de paludisme, de malnutrition ou d'anémie, ainsi que les femmes enceintes, font partie des personnes les plus vulnérables de la population du pays et ont donc le plus besoin de transfusions sanguines. Le Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS), en charge de la collecte et de la transfusion sanguine au Burundi, alerte sur le manque important de dons de sang dans le pays, qui ne représente malheureusement que près de la moitié du volume recommandé par l'OMS pour assurer les besoins transfusionnels des patients (5,41 dons pour 1000 habitants alors qu'il en faudrait au moins 10 pour 1000). Une disponibilité rapide et suffisante de sang peut sauver des vies - par exemple, en Afrique subsaharienne, jusqu'à 75 % des décès maternels sont directement liés à des complications pendant la grossesse ou l'accouchement qui nécessitent une transfusion pour sauver la vie de la mère et de l'enfant.

Le Dr Félicien Nzotungwanayo, directeur du CNTS explique "Le don de sang bénévole reste une préoccupation pour le Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le SIDA. En effet, l'un des défis auxquels le centre est confronté est le manque de sensibilisation au niveau communautaire."

Pour soutenir le CNTS dans la sensibilisation à l'augmentation des dons de sang - suite à l'ouverture par le Ministère de la Santé Publique et de la Lutte contre le SIDA de la journée mondiale du don de sang célébrée le 14 juin, le CNTS, l'OIM Burundi et Enabel Agence belge de développement organisent une mobilisation pour le don de sang.

Plusieurs personnalités influentes sont venues donner leur sang et leur soutien le 24 juin au CNTS pour attirer l'attention sur l'importance du don de sang. Anaïs Niragira est une journaliste et influenceuse burundaise. Après avoir donné son sang, elle a déclaré : "Il y a des femmes qui perdent la vie en donnant la vie à cause du manque de sang disponible. En tant que maman, je me sens concernée et c'est pourquoi je donne mon sang aujourd'hui. J'espère que ma contribution pourra inspirer d'autres personnes à faire de même". Chacun peut donner son sang au CNTS toute l'année, du lundi au samedi de 8h à 16h. Il existe également des centres de collecte régionaux à Gitega, Ngozi, Cibitoke, Ruyigi et Muyinga.

Des membres de la communauté internationale sont venus avec leurs collègues burundais à la clinique de l'OIM pour faire des dons, le 24 et le 25.

La mission de l'OIM au Burundi comprend du personnel médical responsable des projets visant à améliorer la santé physique et mentale des migrants et des communautés frontalières (en collaboration avec le ministère de la santé publique et de la lutte contre le sida), ainsi que du personnel chargé de gérer la clinique de l'OIM à Bujumbura, où des services d'évaluation de la santé des migrants sont fournis aux immigrants et aux réfugiés en vue de leur réinstallation dans des pays tiers.

"Nous comptons sur notre infrastructure - la clinique de l'OIM - mais aussi et surtout sur les compétences de notre équipe, qui travaille main dans la main avec l'équipe de la CNTS et d'Enabel Agence belge de développement, pour encourager la communauté internationale à contribuer au réapprovisionnement de la banque de sang burundaise. Sauver des vies grâce aux dons de sang est une responsabilité collective" déclare Vijaya Souri, Chef de mission de l'OIM au Burundi.

Cette activité s'inscrit dans le cadre du projet Résilience qui vise à contribuer au renforcement de la résilience de la population burundaise, grâce au soutien financier de l'Union européenne. Enabel Agence belge de développement et l'OIM Burundi sont parmi les organisations qui mettent en œuvre l'un des volets santé de ce projet, avec un consortium, et dans le cadre de l'effort plus large du Gouvernement du Burundi pour accroître l'accès à une santé de qualité.

Les poches de sang collectées pendant ces deux jours sont données à la banque de sang de la CNTS.
L'objectif de cette initiative est d'encourager le don de sang à devenir un acte de solidarité généralisé et régulier au Burundi.

CONTACT

Triffin Ntore OIM Burundi, tntore@iom.int Tel +257 75 150 145
Laëtitia Romain OIM Burundi, lromain@iom.int Tel +257 79 99 96 93

Les communiqués de presse de l’OIM Burundi sont disponibles sur www.reliefweb.int.