Burundi

Des milliers au Burundi touchées par la montée des eaux du lac Tanganyika

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
© OIM

Attachments

Bujumbura – Des milliers de personnes ont été touchées par des inondations sur la côte burundaise en raison de la montée des eaux du lac Tanganyika. Une évaluation de la matrice de suivi des déplacements (DTM) de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) révèle que les villages locaux situés sur les rives des zones de Rukaramu et de Gatumba, dans la commune de Mutimbuzi (province de Bujumbura Rural) sont parmi les plus durement touchés. Des milliers de familles ont été contraintes de quitter leurs maisons inondées au cours de la semaine dernière. La plupart des ménages déplacés sont hébergés soit par des familles d'accueil, soit dans des maisons en construction et dans des centres collectifs. Certaines familles restent dans leurs maisons bien qu'elles soient partiellement submergées.

« Ils ne savent pas où aller. Certains essaient de faire sortir l'eau en utilisant des bols et des casseroles, tout ce qu'ils ont. Les gens se sont dispersés dans la région, il peut donc être très difficile de collecter rapidement des données », a déclaré Innocent Kwizera, le point focal DTM de l'OIM à la Croix-Rouge burundaise.

La situation risque de s'aggraver car le nombre de personnes touchées continue d'augmenter avec le niveau d'eau du lac qui a commencé à monter progressivement il y a plus d'un an et a atteint un point de basculement pour de nombreux villages côtiers au cours de la semaine dernière. L'OIM, en collaboration avec l'administration locale, a déployé une équipe composée principalement de volontaires de la Croix-Rouge dans toute la région pour collecter des données afin de déterminer le nombre de personnes touchées et les besoins les plus urgents.

Les familles d'accueil dont les ressources sont déjà mises à rude épreuve risquent de tomber dans la catégorie des personnes vulnérables, ce qui accroît les besoins humanitaires critiques. La plupart des habitants touchés de Gatumba et Rukaramu sont des agriculteurs ou des pêcheurs qui ont perdu leurs stocks de nourriture pour l'année et dont leurs champs sont maintenant détruits.

Selon l'Institut géographique du Burundi, la cause de la montée du lac Tanganyika est double : de fortes pluies non saisonnières dans la sous-région, dans les pays riverains du lac (comme le Rwanda, la République-Unie de Tanzanie et la République démocratique du Congo), et le débordement de la rivière Lukuga, un affluent de la rivière Lualaba en RDC, qui constitue normalement un exutoire pour le lac. Selon les prévisions météorologiques, les pluies devraient se poursuivre jusqu'à la mi-mai.

Gatumba est déjà soumis à une pression considérable. L'année dernière, à peu près à la même époque, des pluies torrentielles ont fait déborder les berges de la rivière Rusizi, provoquant une inondation d'urgence similaire qui a touché environ 50 000 personnes. Près de 20 000 des personnes déplacées les plus vulnérables ont trouvé refuge dans quatre sites de déplacement de la région. Bien que ces camps soient en cours de démantèlement par le Gouvernement du Burundi avec l'aide de ses partenaires, l'OIM prévoit d'autres urgences localisées - après celle de la semaine dernière - qui perpétueront les besoins urgents.

« Cette situation d'urgence est sans précédent pour le Burundi. Nous devons agir maintenant pour répondre de toute urgence aux besoins les plus élémentaires des personnes les plus vulnérables - tels qu'un abri sûr, de l'eau potable et une protection », déclare Vijaya Souri, chef de mission de l'OIM pour le Burundi.

Pour plus d'informations, contactez :
Triffin Ntore, OIM Burundi, tntore@iom.int, Tel +257 75 150 145 Lauriane Wolfe, OIM Burundi, lwolfe@iom.int, Tel +257 79 999 735
Les communiqués de presse de l'OIM Burundi sont disponibles sur www.reliefweb.int.
Des milliers de personnes touchées par la montée des eaux du lac Tanganyika au Burundi

International Organization for Migration
Copyright © IOM. All rights reserved.