Burundi

Burundi/Négociations: Les pourparlers de paix inter-burundais devraient reprendre au cours du mois

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Arusha, 1 avril 2000 (FH) - Au moment o=F9 le rideau tombait sur le dernier round des pourparlers de paix inter-burundais, vendredi dernier, le représentant du médiateur, le Tanzanien Mark Bomani, a annoncé que les négociations devraient reprendre vers la fin du mois d'avril.
Mark Bomani a indiqué que la deuxième commission, chargée de la démocratie et de la bonne gouvernance, se réunira le 10 avril, tandis que la cinquième commission devrait se rencontrer le 17 avril. Cette dernière commission vient d'être mise en place, à l'initiative du médiateur Nelson Mandela, pour établir les garanties nécessaires à l'application d'un éventuel accord de paix.

La médiation espère que la troisième commission, sur la paix et la sécurité pour tous, tiendra également sa réunion au cours de ce mois, mais il faut du temps pour que les négociations en vue d'intégrer les groupes rebelles hutus dissidents aboutissent.

"La commission numéro trois se réunira à une date qui sera décidée après que les groupes armés auront eu leurs consultations," a déclaré Bomani aux journalistes. "Nous espérons que cette rencontre aura lieu au mois d'avril également".

Mark Bomani a ajouté que la médiation avait l'espoir que les Forces pour la défense de la démocratie (FDD) et le Front pour la libération nationale (FNL) pourraient participer à cette session des pourparlers de la troisième commission. L'absence des rebelles a retardé les discussions sur le cessez-le-feu et la réforme de l'armée à majorité tutsie.

Dans un discours adressé aux négociateurs burundais la semaine dernière, Mandela avait déclaré que ses rencontres avec les leaders des FDD et du FNL avaient été positives et que les rebelles avaient promis de rejoindre la table des négociations sans poser de conditions.

Un porte-parole des FDD a par la suite affirmé que les conditions préalables n'avaient pas été levées. Ces conditions sont que le gouvernement burundais devrait libérer les prisonniers politiques et démanteler les camps de regroupement. Le porte-parole s'est néanmoins déclaré confiant en ce que Mandela pourrait faire pression sur le gouvernement pour que ces conditions soient remplies.

JC/AT/PHD/FH (BU%0401A )
=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F=5F
Fondation Hirondelle
3, rue Traversière
CH-1018 Lausanne, Suisse
Tel (+ 41 21) 647 2805
Fax (+ 41 21) 647 4469
E-mail :info@hirondelle.org

Agence Hirondelle
P.O. Box 6191Arusha, Tanzanie
Tel (+255) 811 51 09 77 (Julia Crawford) or 811 51 08 94
Salle de presse: tel/fax: 1(212) 963 28 50 extension 5236 ou 5218
E-mail : hirondelle@cybernet.co.tz

Les éléments sonores du service Hirondelle-audio sont disponibles en français, kinyarwanda et swahili.

Visitez notre site Internet (avec les nouvelles d'Arusha): www.hirondelle.org
Visit our World Wide Web site (with news from Arusha): www.hirondelle.org

Redistribution non commerciale autorisée, à condition de citer la source et de ne pas modifier le contenu.

Ce projet est financé conjointement par l'Union Européenne, le Ministère des Affaires Etrangères des Pays-Bas et le Gouvernement Suisse