Burundi

Burundi : Plus de 90 personnes mortes victimes de malaria en province de Ngozi

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Les communes de Ngozi et Busiga sont les plus menacées avec 52 et 40 personnes déjà mortes de paludisme depuis octobre 2009. Les sources administratives et sanitaires sur place en province de Ngozi indiquent que cette maladie ,devenue épidémiologique, a profité de la "période de sudure", selon les uns, et de la "période de disette" ,selon les autres pour frapper fort aux populations vulnérables.

D'après le Médecin provincial qui s'exprime sur les Radios communautaires de Ngozi, Cette crise alimentaire fait que le système immunitaire des victimes devienne déficitaire et entraine une faiblesse de l'organisme qui ne peut plus combattre contre des attaques éventuelles.

L'Administrateur de la Commune de Ngozi regrette, sur notre téléphone, l'absence d'un Centre de Santé publique en Zone de MIVO qui enregistre, à elle seule, plus de treize personnes mortes de malaria.

L'Hôpital de Ngozi est actuellement débordé de malades dont plus de 70% souffrent de malaria.

Ayant constaté l'ampleur de la situation, la province a mis en place des cliniques mobiles dans les différentes zones des communes pour faire face à la pandémie.

Les mêmes sources sur place à Ngozi nous indiquent que les autres communes ne sont pas épargnées par le paludisme.On aurait déjà enregistré quelques cas en commune de Tangara.

Un cri d'alarme est lancé en direction des organismes humanitaires pour voler au secours de la population menacée de disette dans cette province de Ngozi.