Burundi + 1 more

Burundi : Odette et Fabiola retrouvent leur famille

Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Le CICR et la Croix-Rouge du Burundi aident des membres de familles séparées à se retrouver.

A 16 ans, Odette*, qui avait quitté le Burundi en 2015 pour la République démocratique du Congo, a demandé au CICR son aide pour retourner au pays, et en novembre dernier, accompagnée de sa petite fille Fabiola*, elle a finalement retrouvé sa famille, dans la joie de tous.

Odette est ravie d'avoir retrouvé sa famille et d'être de retour au Burundi. La mère et la fille ont repris le cours de leur vie et Fabiola, qui a finalement rencontré ses grands-parents, est maintenant inscrite au registre d'état civil burundais. Aujourd'hui Odette participe à la vie de la famille et lui apporte un soutien précieux.

Chaque enfant qui quitte le pays et qui n'est pas accompagné d'un membre de sa famille peut bénéficier du l'aide du CICR pour être réuni avec sa famille. Les délégués du CICR constituent tout d'abord le dossier de l'enfant et, avec les collègues de la Croix Rouge du Burundi, mettent tout en œuvre pour permettre de localiser et identifier la famille restée au Burundi. Une fois les parents localisés, et si tel est le souhait de l'enfant et de sa famille, le CICR entreprend toutes les démarches officielles en vue de les réunir. Une demande officielle est ensuite signée par les parents ainsi que par l'autorité locale, attestant notamment l'identité de l'enfant.

Avant d'organiser le retour de l'enfant, le CICR évalue également la situation familiale en discutant avec les parents, la communauté et les autorités locales. La transparence, l'implication et l'accord de toutes les parties, depuis le gouvernement burundais jusqu'au chef de secteur de la colline, sont des conditions obligatoires pour que le CICR organise le regroupement d'une famille.

Depuis juillet 2016, le CICR a réuni 22 jeunes filles et garçons venus de la RDC, de la Tanzanie et du Rwanda avec leurs familles à Rumonge, Makamba, Ngozi, Ruyigi, Kirundo, Bubanza et Cibitoke.

*noms d'emprunt