Burundi

Burundi: Matrice de Suivi des Déplacements | DTM – Rapport # 2, janvier 2016

Format
Situation Report
Sources
Posted
Originally published

Attachments

INTRODUCTION

La Matrice de suivi des Déplacements (DTM en anglais) a été lancée au Burundi par l’Organisation Internationale pour les Migrations en septembre 2015 pour suivre et évaluer efficacement et de manière systématique les mouvements de population internes dans le pays et ainsi fournir des informations fiables sur la situation actuelle des personnes déplacées internes (PDI). Son objectif est d’évaluer les principales tendances de déplacements et les besoins humanitaires afférents, y compris le nombre de personnes déplacées internes ayant trouvé refuge dans des communautés d’accueil, leur localisation et leurs lieux d’origine ainsi que leur accès aux services de base et à des activités d’assistance et de protection.

Les évaluations sont menées sur une base mensuelle dans les provinces de Makamba et Kirundo depuis octobre 2015 et dans la province de Rutana depuis décembre 2015. Les résultats partagés dans ce rapport proviennent de la collecte des informations effectuée par la CroixRouge du Burundi, avec le soutien de l’OIM Burundi, en janvier 2016.

FAITS SAILLANTS

25,081 PDI (5,175 ménages) identifiés par la DTM en janvier 2016 dans les 3 provinces ciblées:

  • 12,107 PDI (2,404 ménages) dans la province de Makamba

  • 114 PDI (41 ménages) dans la province de Kirundo

  • 12,860 PDI (2,730 ménages) dans la province de Rutana Le nombre de personnes déplacées par les désastres naturels est en augmentation depuis octobre 2015 (2,237 PDI dans les 3 provinces en janvier 2016).

METHODOLOGIE

La Matrice de Suivi des Déplacements est un système compréhensif de collecte des informations sur les personnes déplacées internes dans les provinces ciblées, établi par l’OIM, avec l’appui de la Croix-Rouge du Burundi et en concertation avec les différents secteurs humanitaires.

Ce système repose sur deux (2) types d’évaluations systématiques : les évaluations des tendances de déplacement dans les communes et dans les principales zones de déplacements (collines abritant plus de 40 ménages déplacés/200 personnes déplacées). Les évaluations des communes fournissent les principaux chiffres et tendances de déplacement et le profil des zones de déplacements renseigne sur les besoins humanitaires dans les collines qui accueillent le plus grand nombre de déplacés.