Burundi

Burundi : Liberata Nichenzi défend les droits des Batwa

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Ecouter les nouvelles

L'invitée de Voix de Femmes aujourd'hui est la Burundaise Liberata Nichenzi. Issue de l'ethnie minoritaire des Batwa au Burundi, elle est membre du parlement de son pays et présidente de l'association UNIPROBA, Unissons nous pour la promotion des Batwa. Elle évoque son combat pour la défense et la promotion de son peuple qui est fortement en retard par rapport aux autres ethnies du pays et qui peine à s'adapter au modernisme.

Au Burundi, la communauté des Batwa constitue le groupe ethnique minoritaire. Les Batwa représentent plus ou moins 1% de la population burundaise à côté des Bahutu et des Batutsi. Ils ont été, selon l'UNIPROBA, toujours marginalisés et discriminés autant par les Bahutu que par les Batutsi. Ils ont toujours habité à l'écart des autres, partagé très peu d'activités sociales, politiques et économiques avec les autres composantes ethniques de la société burundaise. Beaucoup de Batwa n'ont jamais possédé de terres ni de bétail qui constituent, aux yeux des Burundais, la principale richesse pour la survie et la progéniture, et qui confèrent un statut social plus ou moins valorisant. L'UNIPROBA indique que loin d'améliorer leur statut social, économique et politique, les activités de développement n'ont jamais pris en compte les problèmes de cette communauté longtemps laissée à elle-même et regroupant une population vulnérable, à qui il faut un programme de développement particulier.

(Extrait sonore : Liberata Nichenzi, membre du parlement burundais et présidente de l'UNIPROBA ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)