Burundi

Burundi: Gatumba - Mise à jour de la situation humanitaire (8 octobre 2020)

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

APERCU DE LA SITUATION

• Les 4 sites des personnes déplacées internes (PDIs) à Gatumba, abritent 4 544 ménages pour un total de 24 037 personnes dont 13 036 femmes et à peu près 5 000 filles et 4 000 garçons.

• Les prévisions météorologiques de la période de septembre à décembre 2020, font état des pluies en dessous de la moyenne pluviométrique sur près de la moitié du pays. Cependant les premières précipitations inaugurant la saison des pluies ont déjà causé des dégâts variés sur quelques abris et latrines au niveau des sites de Kinyinya II, Maramvya SOBEL et Kigaramango.

• Dans la province de Bujumbura , les quartiers de Kinyinya I et II, Muyange I et Muyange II et une partie de Gaharawe sont accessibles mais les parcelles de Mushasha I et II et une partie de Gaharawe sont encore sous l’eau. Cette zone est à haut risque d’inondations à cause de l’humidité du sol. La nappe phréatique proche de la surface de la terre et le fait qu’elle se situe à proximité du lac Tanganyika et de la rivière Rusizi sont des facteurs aggravant pendant la saison pluvieuse.

• Les besoins multisectoriels persistent, la communauté humanitaire a évalué les besoins et une enveloppe de US$6,9 millions de dollars est requise pour assurer la couverture des besoins basiques de 45 681 personnes affectées sur une période allant d’août à décembre 2020. Depuis cette évaluation multisectorielle, seulement 42% du budget requis a été mobilisé auprès du Fonds central d'intervention pour les urgences humanitaires (CERF).

• Les stocks de vivres distribués par les humanitaires sont épuisés. En raison de manque de ressources, les dernières distributions des partenaires humanitaires ont eu lieu en juin dans les familles d’accueil de l’agglomération de Gatumba tandis que celles en faveur des populations vivant au sein des sites remontent respectivement au mois de mai à Maramvya SOBEL, début juin pour Kinyinya II, Mafubo et Kigaramango. Les efforts louables de la solidarité locale à l’endroit des personnes affectées avaient soulagé quelque peu les besoins mais la capacité reste faible.

• Le 14 août, la journée de réflexion sur la réponse de Gatumba, sous le patronage du Gouverneur de Bujumbura et de la Plateforme nationale de prévention des risques et gestion des catastrophes a permis l’élaboration d’une stratégie de sortie de situation dont les actions sont en train d’être mises en œuvre. Deux principales pistes de solutions durables ont été priorisées, notamment le retour dans les quartiers d’origine et la relocalisation des personnes dont les parcelles restent inaccessibles. Un site temporaire qui reste à déterminer sera affecté au regroupement des personnes en attente d’une solution durable.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.