Burundi

Burundi : Des cartes nationales d'identité pour les populations pauvres et les femmes rurales

Source
Posted
Originally published
Origin
View original
Afin de permettre aux populations pauvres de jouir de leurs droits civiques et dans le cadre de la préparation de l'électorat pour 2010, le 21 décembre 2009 sera lancé à Mpanda, province de Bubanza, une campagne nationale de deux semaines de délivrance gratuite de cartes nationales d'identité (CNI) en faveur des populations pauvres et des femmes rurales qui, jusqu'ici, éprouvaient des problèmes pour se procurer cette pièce maîtresse indispensable pour prouver sa nationalité et partant bénéficier des droits et devoirs de citoyen, notamment ceux d'élire et de se faire élire.

En 2010, le Burundi organise cinq scrutins auxquels tous les citoyens âgés de 18 ans sont appelés à participer.

Cette initiative historique du gouvernement du Burundi est soutenue par le PNUD. Durant les deux semaines que durera la campagne, un million de burundais se verront octroyer la CNI, ce qui leur permettant de participer au vote. Pour faciliter ce travail, des équipements et des dispositions nécessaires ont été rassemblés afin de permettre à chaque citoyen demandeur d'en disposer dans une seule journée.

Cet appui du PNUD, en plus de permettre la participation d'un million de burundais au processus électoral, rentre également dans le cadre du renforcement de la démocratie pour prévenir les conflits, a expliqué, Mme Awa Diouf, conseillère principale genre au PNUD.

En ouvrant une égalité de chances aux citoyens burundais, il contribue également à la consolidation de la paix, a-t-elle fait remarquer.

Pour faciliter ce travail d'octroi de cartes nationales d'identité, les conseillers techniques chargés des questions administratives et sociales et de coordonner la délivrance de ces cartes dans les 129 communes du pays se sont retrouvés, ce 17 décembre 2009, à Bujumbura pour une séance d'information et de formation sur le processus et les exigences de la délivrance gratuite de ces cartes.

Le directeur général au ministère de l'intérieur, M. Térence Mbonabuca, qui présidait cette formation a insisté sur l'importance de cette campagne pour constituer le fichier électoral et mobiliser la femme à participer au vote.

Délivrer un million de cartes n'est pas une mince à faire, a dit M. Mbonabuca, qui a insisté sur le rôle capital qu'ils sont appelés à jouer notamment en procédant au contrôle rigoureux pour ne pas octroyer des cartes d'identité aux étrangers qui est souvent une source de conflit. Il a conclu que donner des cartes d'identité aux étrangers est synonyme de vendre son pays.