Burundi

Burundi : Dar es Salaam invite Bujumbura à entamer des pourparlers de paix avec les FNL

Source
Published
BUJUMBURA, le 24 mars (IRIN) - La Tanzanie vient d'inviter le Burundi à engager des pourparlers de paix avec le dernier groupe rebelle encore en activité dans le pays, les Forces nationales de libération (FNL) d'Agathon Rwasa, a annoncé le porte-parole du gouvernement burundais, Ramadhan Karenga.
" Nous enverrons d'abord une mission exploratoire pour rencontrer les autorités tanzaniennes car nous n'avons aucune information sur l'ordre du jour des pourparlers ", a-t-il précisé lors d'une intervention radiodiffusée.

Mais en dépit de la volonté du gouvernement d'entamer des négociations avec les FLN, la priorité des autorités burundaises reste la reconstruction du pays, après les dix années de guerre civile.

" Nous devons à présent être plus préoccupés par les efforts de reconstruction du pays que par un mouvement rebelle qui continue de tuer des civils ", a-t-il ajouté.

Le 11 mars, M. Rasa annonçait à Dar es Salaam, la capitale économique de la Tanzanie, que son mouvement était prêt à engager, sans condition préalable, des négociations de paix avec le gouvernement burundais.

Les FNL avaient déjà décliné une première offre de négociations du gouvernement burundais, arguant que leur mouvement n'avait pas participé aux élections présidentielles organisées en 2005 et remportées par l'ancien chef rebelle, Pierre Nkurunziza. Ce n'est qu'à l'issue de tractations menées par les autorités tanzaniennes que les FNL ont récemment accepté de négocier.

Selon M. Karenga, le gouvernement considère désormais que la résolution du problème des FNL passe par une solution régionale. L'Initiative régionale des pays des Grands Lacs sur le Burundi présidée par le chef d'Etat ougandais Yoweri Museveni avait déclaré que les FNL était une organisation terroriste, après le massacre en août 2004 de près de 150 réfugiés congolais à Gatumba, près de la frontière avec la République démocratique du Congo (RDC), revendiqué par les FNL.

Selon l'ambassadeur de la Tanzanie au Burundi, Francis Mdolwa, son pays est " prêt à servir de médiateur dans les négociations ".

A l'en croire, M. Rwasa est à Dar es Salaam depuis plus d'une semaine.

[FIN]