Burundi : Bulletin humanitaire | Publication 15 | Août 2018

POINTS SAILLANTS

• Depuis septembre 2017, plus de 47.000 Burundais réfugiés en Tanzanie ont été rapatriés ;

• 87% des enfants rapatriés en âge d’être scolarisés n’ont pas intégré le système éducatif l’année 2017-2018 ;

• Trois quarts des rapatriés sont dépourvus de documents administratifs ;

• 6 enfants sur 10 de moins de 5 ans sont affectés par la malnutrition chronique.

CHIFFRES CLES

Pop. dans le besoin 3,6 millions
H (6) F E 0,85M 0,88M 1,87M

Population ciblée 2,4 millions
H F E 0,53M 0,55M 1,28M

PDI : 159 152
H: n/a F: n/a

Réfugiés congolais 72 576
H: 37k F: 36k

Réfugiés burundais 388 479
H: 192k F: 196k

Pers. en insécurité alimentaire 1,67 million
IPC 3 et 4 1,67 M

FINANCEMENTS

141,8 millions requis pour le HRP 2018 (US$) 36,7 millions contributions dans le HRP 8.4 millions contributions hors HRP

Le Burundi bénéficiera d’une allocation CERF de 5 millions USD

Financé à hauteur de 25% sur les 142 millions USD requis, le Plan de Réponse Humanitaire (HRP) 2018 pour le Burundi est l’un des plans les moins financés au monde.

C’est dans ce cadre que le CERF2 a décidé d’octroyer un montant de 5 millions USD pour soutenir les activités prioritaires du HRP 2018, lesquelles visent à réduire les vulnérabilités aiguës affectant les rapatriés, les victimes des aléas climatiques et les personnes en insécurité alimentaire.

Ce fond CERF de 5 millions USD permettra d’atteindre trois objectifs stratégiques.
Premièrement, il soutiendra l’activité de rapatriement volontaire de 15.000 réfugiés Burundais de Tanzanie sur les 48.000 rapatriés attendus entre août 2018 et janvier 20193 .

Deuxièmement, l’allocation CERF renforcera la capacité de réponse de la communauté humanitaire aux victimes des catastrophes naturelles. Elle permettra de fournir des articles non-alimentaires, des abris d’urgence ou temporaires à plus de 6.700 ménages, notamment dans les provinces de Bujumbura Rural et de Nyanza-Lac.

Enfin, cette allocation CERF permettra d’assister en rations alimentaires et intrants agricoles les Burundais actuellement en insécurité alimentaire aiguë.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs:
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.