Burundi Bulletin de mVAM #26: novembre-décembre 2018

Report
from World Food Programme
Published on 07 Jan 2019 View Original

Les stocks dans les ménages ont fortement baissé mais sur les marchés les prix des denrées alimentaires de base restent abordables

Points saillants :

L’épuisement des réserves alimentaires au niveau des ménages malgré les récoltes de la saison 2018 C dans les marais.

Les prix mensuels des denrées restent globalement stables dans le pays, avec une relative bonne disponibilité sur la plupart des marchés.

Dans l’ensemble l’aspect végétatif des cultures de la saison 2019 A est relativement bon mais les semis ont été tardifs sur une bonne partie du pays.

Contexte

Le mois de novembre correspond, à la pleine campagne agricole de la saison 2019 A, mais aussi à la période de soudure qui signifie l’épuisement des réserves et l’accès difficile aux denrées alimentaires du marché pour les ménages les plus vulnérables. Cependant les ménages avec l’accès aux parcelles des marais profitent des récoltes de la saison 2018 C. Durant cette période, l’offre des denrées alimentaires sur les marchés est constituée par les stocks des commerçants, les producteurs n’ayant pas de stocks pour approvisionner les marchés locaux.

La soudure actuelle n’a pas connu de pics de prix habituels avec dans l’ensemble des prix qui restent largement inférieurs à ceux de la période de soudure de 2017. Ainsi, le rapport de l’indice des prix (IPC) de l’ISTEEBU du mois de novembre 2018, montre une déflation annuelle des prix des denrées alimentaires de l’ordre de 9,1 %.

Après le déficit pluviométrique sur une bonne partie du pays en octobre, le mois de novembre et le début du mois de décembre 2018 ont été caractérisés par un régime pluviométrique abondant avec des cas de pluies excessives par endroits qui ont même occasionné des dégâts sur les cultures, les abris et d’autres biens des ménages.

Les rapports hebdomadaires de l’OIM font état de plus de 400 familles déplacées pendant la période de début novembre à mi-décembre 2018 et principalement dans les provinces de Rumonge, Rutana et Bubanza. Les pluies excessives enregistrées depuis le mois de novembre jusqu’à mi-décembre 2018 confirment les prévisions météorologiques saisonnières d’octobre à décembre 2018 par l’IGEBU dont les prédictions annonçaient des pics de pluies de mi-novembre à mi-décembre 2018 en rapport avec le phénomène El Nino.

Malgré les bonnes perspectives de la sécurité alimentaire dans les communautés, les prochaines élections en RDC pourraient occasionner les échauffourées et forcer des milliers de congolais à chercher refuge au Burundi ce qui risquerait d’augmenter la pression sur les ressources disponibles et le nombre de vulnérables en quête d’assistance humanitaire.