Burundi

Burundi Bulletin de mVAM #20 : mai 2018

Attachments

Points saillants :

Le prix du haricot est en hausse malgré les premières récoltes de la deuxième saison culturale 2018 B, mais les prix des autres produits alimentaires ont baissé ou sont restés stables depuis février 2018.

Les pluies excessives accompagnées d’inondations par endroits ont occasionné des dégâts importants en particulier sur les cultures (haricots).

Contexte

Le présent bulletin coïncide avec les premières récoltes du haricot de la saison 2018 B, saison culturale principale et qui représente plus de la moitié des productions agricoles annuelles. Les précipitations excessives enregistrées au cours des mois d’avril et mai ont occasionné d’importants dégâts sur diverses infrastructures telles que des habitations, écoles, digues et cultures, notamment dans les provinces de Bujumbura Mairie, Bujumbura Rural, Makamba, Bubanza, Rumonge et Rutana.
Selon la matrice de suivi des urgences de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM), plus de 80 000 personnes, au niveau national, ont été touchées par les aléas climatiques entre janvier et mai 2018.

D’après l’indice des prix à la consommation des ménages (IPC) produit mensuellement par l’ISTEEBU, l’inflation des denrées alimentaires a sensiblement baissé depuis le mois de janvier 2018 passant de 22,3 % à 10,8 % au mois d’avril 2018, même si son niveau elle reste évalué à deux chiffres.
Les aléas climatiques (précipitation excessives et inondations), les répercussions de la peste des petits ruminants (PPR) ainsi que l’inflation alimentaire sont toujours considérés comme les facteurs limitants pour la sécurité alimentaire actuelle. Les pertes en production à la suite des aléas climatiques durant la saison culturale en cours risquent de limiter les disponibilités de produits dans les ménages et sur les marchés à la suite des récoltes encours.