Burundi

Burundi Bulletin de mVAM #18 : mars 2018

Attachments

Points saillants :

Pendant ce mois de mars 2018, la sécurité alimentaire s'est améliorée et les prix se sont stabilisés

Une pluviométrie globalement satisfaisante avec des tendances excédentaires, par endroits, accompagnée de dégâts pour les habitats, les infrastructures communautaires et certaines cultures sur la majeure partie du pays.

La peste des petits ruminants (PPR) reste une menace sérieuse pour la sécurité alimentaire dans les communautés des six provinces autour des foyers (Nord et Centre du pays) de la maladie.

Contexte

Le présent bulletin est publié pendant la période post-récolte et les conditions pluviométriques qui accompagnent la saison en cours sont jusqu’à présent bonnes. Les prévisions météorologiques de l’Institut Géographique du Burundi (IGEBU) indiquent que les pluies de la grande saison agricole 2018B vont perdurer jusqu’à mi-mai 2018, une situation particulièrement profitable pour les cultures pérennes (tubercules et bananes), exigeantes en eau.

D’après les résultats préliminaires de l’analyse IPC 2018A, la situation de la sécurité alimentaire connait une amélioration sur l’ensemble du pays par rapport à 2017.

Seule la commune de Kinyinya est toujours en phase 3 (crise) en raison des aléas climatiques y enregistrés au cours de la saison 2018A. Ailleurs, tout le pays est en phase de stress (sous pression).
Les faibles opportunités économiques, le recul sur les échanges transfrontaliers, la détérioration de la monnaie locale et la peste des petits ruminants (PPR) pour l’élevage figurent parmi les facteurs actuels limitant de la sécurité alimentaire.