Burundi

Burundi: Analyse du programme de mobilisation pour la paix en 2003

Source
Posted
Originally published
BURUNDI - PAIX
(Bujumbura, le 22 janvier 2003). Le directoire national chargé de la campagne de mobilisation pour la paix et la réconciliation nationale vient d'analyser son programme pour l'année 2003. Les participants à la réunion, présidée par le ministre en charge de ce secteur, M. Luc Rukingama, ont estimé que la réussite de ce programme doit s'inscrire dans le cadre d'un environnement politique et sécuritaire viables. Le directoire a recommandé au gouvernement de continuer à protéger la population et ses biens, de faire appel à l'Union Africaine pour qu'elle mette rapidement en application les recommandations pertinentes issues de la 88ème session ordinaire de l'Organe central du mécanisme pour la prévention, la gestion et le règlement des conflits au niveau des ambassadeurs tenue à Addis Abeba le 14 janvier 2003. A cet effet, le directoire souhaite ardemment que l'Union Africaine contribue au plus vite à la mise en place de tous les mécanismes de la mise en application des accords de cessez-le-feu, le groupe d'observation du cessez-le-feu, la Mission africaine et la Commission mixte du cessez-le-feu en l'occurrence.

Le gouvernement doit aussi poursuivre la campagne de mobilisation pour la paix par la consolidation des acquis et prendre pour cibles particulières les jeunes et les femmes de la base.

Aux belligérants, le directoire a recommandé de respecter scrupuleusement leur engagement à ne pas violer le cessez-le-feu librement signé, de s'engager résolument à la poursuite des négociations sur les questions restées en suspens, les questions politiques notamment. Le directoire exhorte particulièrement le CNDD-FDD de Pierre Nkurunziza à s'engager fermement à participer à ces négociations sans atermoiement. Au PALIPEHUTU-FNL de Agathon Rwasa, le directoire a recommandé d'entendre la voix du peuple burundais et de la communauté internationale, de cessez les violences et rejoindre sans tergiversation la table des négociations.

Enfin, le directoire invite les partis politiques à s'exprimer positivement sur la consolidation des acquis de l'Accord d'Arusha pour la paix et la réconciliation au Burundi et la signature des accords du cessez-le-feu.

Le directoire exhorte en outre le ministère chargé de la mobilisation pour la paix et la réconciliation nationale à veiller à la coordination de toutes les actions entreprises par les différents partenaires en matière de mobilisation pour la paix.