Burundi + 3 more

Bulletin quotidien d'information No. 885 pour la région des Grands Lacs

Source
Posted
Originally published
NATIONS UNIES
Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires - IRIN
Pour l'Afrique Centrale et de l'Est
Tél: +254 2 622147
Fax: + 254 2 622129
E-mail: irin@ocha.unon.org

RWANDA: Composition du nouveau gouvernement

Le nouveau gouvernement rwandais a été annoncé et devait être assermenté ce lundi. Des observateurs ont indiqué que le puissant ministre à la présidence, Patrick Mazimhaka, a été destitué à la suite d'accusations de corruption portées contre lui. De nouveaux ministres ont été nommés aux affaires étrangères, au commerce et à l'environnement. La nouvelle composition, présentée ci-dessous, a été annoncée par la présidence et diffusée par la radio nationale:

1. Vice-président et ministre de la défense: Général de division Paul Kagamé 2. Premier ministre: Bernard Makuza 3. Ministre à la présidence: Dr Joseph Mutaboba 4. Ministre de l'intérieur: Théobald Rwaka 5. Ministre des affaires étrangères: Andrew Bumaya 6. Ministre de l'agriculture, de l'élevage et des eaux et forêts: Ephraim Kabaija 7. Ministre de l'éducation: Emmanuel Mudidi 8. Ministre de la justice et des relations institutionnelles: Jean de Dieu Mucyo 9. Ministre de l'énergie, de l'eau et des ressources naturelles: Bonaventure Nibizi 10. Ministre des finances et de l'économie: Donald Kaberuka 11. Ministre des travaux publics, des transports et des communications: Jean de Dieu Ntiruhungwa 12. Ministre du commerce, de l'industrie et du tourisme: Alexandre Lyambabaje 13. Ministre des terres, de la relocalisation et de l'environnement: le Professeur Laurent Nkusi 14. Ministre du service public et du travail: Sylvie Zainabu Kayitesi 15. Ministre de la famille et de la femme au développement: Angelina Muganza 16. Ministre de la santé: Ezechias Rwabuhihi 17. Ministre de la jeunesse, des sports et de la culture: François Ngarambe 18. Ministre des gouvernements locaux: Désiré Nyandwi.

Ministres d'Etat: 1. Ministre d'Etat à la sécurité (Défense): Col. BM Emmanuel Habyarimana 2. Ministre d'Etat aux affaires sociales: Odette Nyiramirimo 3. Ministre d'Etat à l'agriculture: Aron Makuba 4. Ministre d'Etat d'enseignement supérieur: Jean Damascène Ntawukuriryayo 5. Ministre d'Etat à la planification: Célestin Kabanda.

RWANDA: Les allégations du soutien à l'UNITA, de 'pures rumeurs'

Les allégations de la collaboration rwandaise avec les rebelles angolais de l'UNITA n'étaient que de 'pures rumeurs' colportées par ceux qui se plaisent à 'déformer les faits' pour des raisons qui leur appartiennent, a déclaré vendredi le représentant permanent du Rwanda auprès de l'ONU, Joseph Mutaboba. Prenant la parole lors d'une conférence de presse au Siège de l'ONU, M. Mutaboba a déclaré que les allégations, contenues dans un rapport publié récemment par un groupe d'experts sur la violation des sanctions de l'ONU contre l'UNITA, ne reflétaient pas les informations qu'avait reçues le groupe lors de sa visite à Kigali, d'après un compte-rendu de la conférence de presse établi par l'ONU. M. Mutaboba a fait savoir que bien que des trafiquants d'armes ou de diamants aient pu s'être infiltrés au Rwanda, il était 'totalement faux' de dire qu'ils avaient le soutien et la protection des autorités. Si le groupe d'experts pouvait identifier les individus que les trafiquants avaient rencontrés et qui les protégeaient, 'ils seraient immédiatement arrêtés', a-t-il poursuivi.

RWANDA: Les 'révisionnistes' du génocide entendent discréditer le gouvernement

M. Mutaboba a également fait savoir que le rapport sur les sanctions de l'UNITA faisait partie d'une 'série d'efforts pour discréditer' le gouvernement du Rwanda et ses dirigeants, a indiqué le communiqué. Un article publié récemment dans le journal quotidien 'National Post' 'suit le même schéma', a-t-il dit. Selon l'article du 'National Post', les FPR auraient été impliquées dans l'attaque de l'avion en 1994 qui avait coûté la vie aux présidents rwandais et burundais. M. Mutaboba a déclaré que cette 'désinformation' était l'oeuvre des 'révisionnistes' soutenant et protégeant les coupables du génocide, ajoutant que la 'confusion' sur l'existence d'un rapport de l'ONU cité comme la source de l'article 'pouvait être ou ne pas être délibérée'.

Répondant à la question d'un journaliste sur l'existence du présumé rapport de l'ONU sur l'attaque de l'avion, le porte-parole de l'ONU, Fred Eckhard a fait savoir vendredi qu'il avait antérieurement renvoyé les journalistes auprès du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), mais 'le tribunal avait refusé d'apporter tout commentaire sur un document qui avait été divulgué avant sa publication officielle'.

RWANDA: Plus de 350 familles déplacées

Quelque 380 familles rwandaises qui avaient été récemment évincées de la forêt de Gishwati à l'ouest du Rwanda attendent encore d'être réinstallées, a rapporté l'Agence rwandaise d'information. D'après l'ARI, les familles évincées, qui se trouvent actuellement dans des campements à Rusekura dans la commune de Karago à Gisenyi, ont bénéficié, la semaine dernière, d'un arrivage de secours humanitaires en provenance de la Croix-Rouge du Rwanda. L'ARI a indiqué qu'on leur réallouerait des parcelles de terres dans les communes de Mutura et de Giciye aux abords du parc national de Virunga. L'agence a expliqué que ces personnes avaient été réinstallées ailleurs car elles détruisaient l'écosystème de la forêt en coupant les arbres.

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO: 'Représailles' contre les rebelles

Le chef d'état-major de RDC, le colonel Eddy Kapend a averti dimanche qu'il pourrait y avoir des représailles contre les rebelles dans le Kasai occidental et a déclaré qu'il espérait que la mission de l'ONU, la MONUC, 'n'interviendrait pas', ont indiqué les organes de presse. Un représentant de l'ambassade de RDC à Nairobi a justifié cet avertissement 'Nous avons été agressés, même l'ONU n'a pas regardé la réalité en face et demandé aux agresseurs de partir,' a-t-il confié à IRIN. 'Ce sont les rebelles qui lancent les attaques, que sommes-nous censés faire...nous devons nous défendre.' Le mouvement rebelle, le Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD) a pris la ville d'Idumbe - à quelque 600 km à l'est de Kinshasa - dans le Kasai occidental la semaine dernière.

RDC: Le Conseil informé des affrontements dans le Kasai

La RDC a appelé vendredi le Conseil de sécurité de l'ONU à condamner ce qu'elle voit comme des attaques perpétrées par les troupes rwandaises dans le Kasai occidental, ont rapporté les agences de presse. Dans une lettre adressée au président du Conseil, la mission de l'ONU en RDC à New York a fait savoir que les attaques de la semaine dernière sur Idumbe et d'autres endroits dans la province avaient causé la mort de centaines de soldats et de civils et constituaient de la part du Rwanda une 'une nouvelle violation flagrante' de l'accord de cessez-le-feu, a rapporté Reuters. La RDC a aussi exhorté le Conseil à exiger le redéploiement des troupes rwandaises sur les positions qu'elles occupaient avant le 1er mars, a indiqué l'agence de presse.

RDC: Pas de déploiement avant fin juin

Une mission d'évaluation technique de l'ONU a effectué des visites la semaine dernière dans les villes congolaises de Mbuji-Mayi, Kananga et Mbandaka, a déclaré vendredi le porte-parole de l'ONU Fred Eckhard. La mission a évalué les conditions logistiques en préparation du déploiement de quelque 5 500 observateurs militaires et soldats dans le cadre de la phase 2 de la mission de l'ONU en RDC (MONUC). Le déploiement de la force devait prendre entre quatre et six mois, 'ce qui signifie au plus tôt d'ici la fin juin', a affirmé M. Eckhard. Il a fait savoir que le sous-secrétaire général pour les opérations de maintien de la paix Bernard Miyet, qui vient d'achever une tournée de la région, présentera un rapport sur la RDC au Conseil de sécurité de l'ONU le 28 mars prochain.

RDC: La mission de reconnaissance de l'ONU s'est rendue à Matadi

Des sources de la MONUC ont indiqué à IRIN lundi que les missions d'évaluation de l'ONU effectuées la semaine dernière à Mbuji-Mayi et Mbandaka avaient été couronnées de succès, et l'équipe de reconnaissance avait pu recueillir des informations utiles permettant une planification plus approfondie du déploiement de la phase 2. L'équipe a rencontré les autorités militaires et civiles locales et 'tout en reconnaissant qu'il y a encore un long chemin à parcourir, les discussions ont été très productives', a indiqué un responsable de la MONUC. Une plus petite mission de reconnaissance de l'ONU s'est rendue samedi dans la ville portuaire de Matadi, o=F9 les autorités locales se sont montrées 'particulièrement coopératives', a ajouté le responsable.

RDC: L'évêque de Bukavu pourrait rentrer chez lui

L'évêque de Bukavu, Emmanuel Kataliko, aurait été autorisé à retourner dans son diocèse, d'après un communiqué émanant du diocèse de Bukavu. Le communiqué, parvenu à IRIN lundi, a fait savoir que les dirigeants rebelles de RCD 'avaient en principe accepté' son retour à l'issue d'une rencontre avec une délégation d'évêques congolais à Goma. Le RCD a demandé à disposer d'une courte période de temps pour préparer son retour à Bukavu, a indiqué le texte. L'évêque Mgr Kataliko avait été empêché de retourner à son diocèse par les dirigeants du RCD-Goma en février qui l'accusaient de 'prêcher la haine ethnique'. Il a depuis lors séjourné dans sa ville natale de Butembo.

RDC: Kabila rencontre une délégation sud-africaine

Le président de RDC Laurent-Désiré Kabila s'est entretenu au cours du week-end avec une délégation ministérielle d'Afrique du Sud à Kinshasa, a rapporté l'agence de presse sud-africaine (SAPA). Selon la SAPA, cette délégation conduite par le ministre des affaires étrangères Nkosazana Dlamini-Zuma, a délivré un message de la part du président Thabo Mbeki, mais n'a donné aucun détail. Le porte-parole du ministre des affaires étrangères sud-africain Ronnie Mamoepa a indiqué qu'ils avaient discuté essentiellement de l'accord de paix de Lusaka, du besoin d'un dialogue entre les belligérants et de la reconstruction économique. Le président Kabila aurait demandé une rencontre avec le président Mbeki qui, d'après la SAPA, pourrait avoir lieu dans un 'proche avenir'.

RDC: Le Togo rappelle son ambassadeur

Le président togolais Gnassingbe Eyadema a rappelé vendredi son ambassadeur en poste en RDC, Mama Gnofang, le lendemain de sa courte détention par la police qui a trouvé une forte somme de francs congolais à l'arrière de sa voiture, ont rapporté les organes d'information. Selon un communiqué émanant du président Eyadema, diffusé par Radio France Internationale, cette décision avait été prise 'dès qu'il avait été informé de l'affaire'. L'AFP a signalé que M. Gnofang avait été arrêté jeudi au port de Ngobila sur le fleuve Congo qu'il s'apprêtait à traverser pour gagner Brazzaville. Selon la législation en vigueur en RDC, il est interdit de sortir des francs congolais du territoire.

OUGANDA: Changements dans le commandement militaire basé en RDC

Le président ougandais Yoweri Museveni a remanié le commandement militaire du contingent basé en RDC. 'Ce n'est pas un remaniement, c'est un nouveau déploiement de commandants déjà en poste dans la région,' a indiqué lundi à IRIN le porte-parole de l'armée ougandaise Capitaine Shaban Bantariza. Il a expliqué qu'ils avaient introduit deux personnes supplémentaires car le commandant en chef [le président Museveni] souhaite une meilleure coordination des forces qui sont déployées sur un vaste territoire'. 'C'est pourquoi on a alloué des secteurs aux différents commandants pour qu'ils soient en contact direct avec les forces.'

Le quotidien semi-officiel 'New Vision' a rapporté samedi que le colonel John Mugume, ancien commandant de la police militaire de Kampala, a été transféré en RDC pour s'occuper du secteur d'Isiro au nord-est de la RDC. Il sera secondé par le major Duncan Kamugisha dans le secteur de Lisala au nord-ouest du Congo. Le lieutenant colonel Francis Okello, l'ancien commandant de brigade à Kitgum, au nord de l'Ouganda, est posté à Libanda au nord du Congo. Le colonel Edison Muzora, ancien chef des opérations à Kisangani, va à Basankusu au nord-est du Congo, tandis que le lieutenant colonel Wasswa va au secteur de Gemena au nord du Congo. Le lieutenant colonel Sula Semakula, antérieurement à Basankusu, a été réaffecté à Kisangani. Le lieutenant colonel John Bwirizayo va prendre le commandement du secteur de Kisinga et le major Kagenzi celui du secteur d'Isiro. Le lieutenant colonel Phenas Mugyenyi, sous-commandant à Kisangani, part pour diriger le secteur de Mahagi près de la frontière entre l'Ouganda et le Congo. Le lieutenant colonel Emmanuel Burundi va prendre le commandement du secteur de Beni au nord-est du Congo.

OUGANDA: L'armée a secouru des civils capturés par les ADF

L'armée ougandaise a jusqu'à présent 'secouru' 213 civils enlevés par les rebelles des 'Allied Democratic Forces' (ADF) à l'est du Congo et à l'ouest de l'Ouganda, selon les propos du chef d'Etat-major James Kazini cités par la radio nationale. 'En général, au bout de quelques heures, les gens parviennent à échapper aux rebelles et en quelques jours, nous avons compté plus de 200 personnes qui avaient été enlevés par les rebelles et qui venaient se présenter à nos forces,' a indiqué à IRIN le porte-parole de l'armée Shaban Bantariza. 'Ceci montre que les ADF sont en fuite et n'arrivent plus à garder les civils.'

Kazini a déclaré en conférence de presse ce week-end dans l'ouest de l'Ouganda que des milliers d'armes, dont 141 mitraillettes avaient été saisies. Il a livré plus de 90 civils libérés et rebelles capturés aux administrateurs locaux.

BURUNDI: Buyoya va s'inspirer du Mozambique

Le président Pierre Buyoya est rentré chez lui samedi de retour du Mozambique o=F9 il avait tenu des consultations sur le conflit ethnique dans son pays, a rapporté la radio burundaise. Prenant la parole à son arrivée, il a expliqué que l'expérience du Mozambique sur la résolution de sa propre guerre civile pouvait être utile au Burundi. 'Le Mozambique est un pays, qui dans le cadre de la paix, a été impliqué dans de très longues négotiations, qui ont conduit à l'application réussie d'un accord de paix,' a commenté M. Buyoya. Il a ajouté que c'était une leçon pour les autres, même si cela ne voulait pas dire que le Burundi devrait imiter le Mozambique. D'après la télévision mozambicaine, M. Buyoya a sollicité auprès de son homologue du Mozambique Joaquim Chissano 'conseil et assistance'. M. Chissano aurait déclaré qu'il était nécessaire d'impliquer toutes les parties au conflit burundais dans les négociations de paix.

BURUNDI: 350 000 familles d'agriculteurs reçoivent de l'aide

En réponse aux effets de la sécheresse et du regroupement de la population dans certaines parties du Burundi, la FAO a distribué des semences et des outils à près de 350 000 familles d'agriculteurs, soit environ 27 pour cent de la population du pays, a indiqué la FAO dans un communiqué parvenu à IRIN. La plupart du matériel a été distribué aux agriculteurs des provinces de Bujumbura Rurale, Kirundo et Muyinga, qui ont été particulièrement touchées par la sécheresse en novembre dernier et par les récentes pratiques de regroupement, a indiqué l'agence onusienne. La campagne de distribution pour la saison agricole 2000B s'est déroulée du 1er février au 15 mars en collaboration avec le gouvernement, 11 ONG internationales, la Croix-Rouge et le HCR. La PAM a fourni à tous les bénéficiaires des rations alimentaires pour 'protéger les semences', a ajouté le communiqué.

Nairobi, le 20 mars 2000

[FIN]

[IRIN-CEA: Tél: +254 2 622147 Fax: +254 2 622129 e-mail:irin-cea@ocha.unon.org]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN]