Burundi + 3 more

Bulletin quotidien d'information No. 865 pour la région des Grands Lacs

Format
News and Press Release
Source
Posted
Originally published
NATIONS UNIES
Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires - IRIN
Pour l'Afrique Centrale et de l'Est
Tél: +254 2 622147
Fax: + 254 2 622129
E-mail: irin@ocha.unon.org

BURUNDI: Nouvelle série de pourparlers de paix à Arusha

Le processus de paix d'Arusha a débuté, lundi, sous la médiation du nouveau facilitateur, l'ancien président sud-africain, Nelson Mandela. Prenant la parole à l'occasion de la session d'ouverture, M. Mandela a souligné que les
fonds qui restaient ne pourraient couvrir que cette série de discussions et que les différentes parties devraient donner un caractère d'urgence à ces pourparlers. Pour la réunion plénière de mardi, il a recommandé que les questions suivantes soient débattues: le démantèlement des camps de regroupement, le partage du pouvoir et la période de transition. Plusieurs parties engagées dans les pourparlers ont exprimé le souhait que cette série de négociations - qui selon M. Mandela, durera vraisemblablement deux semaines - aboutisse à un accord de paix préliminaire qui servirait de base à des pourparlers ultérieurs.

Des sources présentes aux négociations ont indiqué à IRIN que les principaux groupes rebelles, le CNDD-FDD et le PALIPEHUTU-FNL n'étaient pas arrivés. Il semblerait que les représentants du CNDD-FDD n'ont pas rencontré M. Mandela pour des consultations préliminaires, apparemment pour des raisons 'logistiques'. L'envoyé américain pour la région des Grands Lacs, Howard Holpe, a confié à IRIN que son pays estimait que les groupes combattant sur le terrain devraient participer au processus de paix 'mais qu'ils devraient d'abord consulter le facilitateur, le président Mandela, pour que les arrangements soient réglés. M. Mandela a souligné que les négociations devraient inclure tous les protagonistes, contrairement à son prédécesseur, l'ancien président tanzanien, Julius Nyerere. S'exprimant en préambule de la réunion de lundi, M. Mandela a déclaré que l'absence des deux groupes rebelles étaient un sérieux désavantage.

Un porte-parole du PALIPEHUTU-FNL, Augustin Ntawogeza, a indiqué à IRIN que le groupe était prêt à rencontrer l'équipe de médiation de M. Mandela pour des discussions préliminaires. Ensuite, ils pourraient participer au
processus d'Arusha, a-t-il dit. Il a souligné que c'était la première fois qu'ils avaient été officiellement invités aux pourparlers de paix, qu'ils étaient prêts à y prendre part, mais qu'il restait d'abord un problème à résoudre à propos des documents de voyage.

Toutefois, des sources diplomatiques ont indiqué à IRIN qu'on attendait beaucoup de la nouvelle médiation. Les 18 parties impliquées dans les négociations sont présentes à Arusha ainsi que les chefs d'Etat de la région: : le pasteur Bizimungu, Pierre Buyoya, Yoweri Museveni et Benjamin Mkapa, présidents respectifs du Rwanda, du Burundi, de l'Ouganda et de la Tanzanie. Les présidents français et américains devraient intervenir dans cette rencontre par le truchement d'une téléconférence.

L'envoyé de l'Union européenne pour la région des Grands Lacs, Aldo Ajello, a déclaré sur les ondes de la radio burundaise, qu'une démocratie de style occidental ne pourrait pas être imposée au Burundi, lequel devrait trouver
ses propres mécanismes pour mettre en place une démocratie. Il a indiqué que la crainte du génocide témoignée par la minorité tutsie était réelle. 'Quelqu'un pourrait peut-être utiliser cette peur pour s'emparer du pouvoir et le garder, mais la peur du génocide est là, elle est bien réelle,' a-t-il fait savoir. 'Ces gens doivent d'abord recevoir des garanties.'
RWANDA: Kabarebe nommé adjoint au chef d'état-major

L'ancien chef des opérations militaires du Rwanda en RDC, le colonel James Kabarebe, a été nommé adjoint au chef d'état-major de l'armée rwandaise. Selon l'agence rwandaise d'information (ARI), il remplace le colonel Frank
Mugambagye qui vient d'être nommé chef de la nouvelle police nationale. M. Kabarebe avait été rappelé de RDC après les affrontements entre troupes rwandaises et ougandaises survenus, l'année dernière, dans la ville de Kisangani.

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO: Réunion du Conseil de sécurité

Le Conseil de sécurité de l'ONU a tenu, vendredi, des consultations fermées pour entendre un compte-rendu sur la situation en RDC, donné par Hedi Annabi, adjoint au Secrétaire général pour les opérations de maintien de la
paix, a annoncé un communiqué émanant du Conseil. Le Secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, a recommandé que la mission de l'ONU en RDC soit étendue à plus de 5 500 casques bleus au total. Quelques membres du Conseil ont demandé des 'clarifications' supplémentaires sur les projets d'expansion. Le texte du projet de résolution sur l'expansion de la mission de l'ONU a été distribué aux membres du Conseil et un vote sur cette question devrait
se dérouler cette semaine. Le Conseil devait tenir des consultations informelles sur la RDC ce lundi.

RDC: La CMM s'est réunie dans la nuit de dimanche

Les membres de la Commission militaire mixte (CMM) surveillant l'application de l'accord de cessez-le-feu de Lusaka ont tenu une session qui a duré toute la nuit de dimanche et devraient probablement conclure leurs discussions
plus tard dans la journée de lundi, a indiqué un porte-parole de la mission de l'ONU (MONUC). 'Ils se sont réunis toute la nuit jusqu'à près de 8 heures ce matin et nous pensons que la réunion va se poursuivre aujourd'hui,' a confié lundi à IRIN le porte-parole de la MONUC. Les Nations Unies étaient représentées par le chef d'état-major de la MONUC, le colonel James Baxter, a-t-il précisé. La réunion qui a débuté vendredi, est la cinquième session plénière de la CMM, qui regroupe les parties au conflit congolais ainsi que plusieurs observateurs. Selon des agences de presse, le ministre
zambien des affaires présidentielles, Eric Silwamba, aurait déclaré, vendredi, que l'un des objectifs de cette réunion était de résoudre des problèmes administratifs, y compris la question des indemnités impayées aux représentants de la CMM.

Parallèlement, le représentant spécial de l'ONU pour la RDC, Kamel Morjane, s'est rendu, lundi, à Lusaka pour participer à la réunion du Comité politique ministériel qui succèdera à la session de la CMM, a fait savoir le
porte-parole de la MONUC.

RDC: le RCD a l'intention de rester à Goma

Le groupe rebelle, le Rassemblement congolais pour la démocratie (RCD) a réfuté des bulletins de presse relatant qu'il prévoyait de déplacer ses quartiers généraux de Goma à Bukavu. 'Nous n'allons nulle part, nous restons à Goma. La décision de bouger n'a jamais été prise,' a affirmé à IRIN un haut responsable du RCD.

RDC: Dialogue préliminaire pour la paix prévu jeudi

Une initiative conduite par l'Eglise pour entamer un dialogue national en RDC doit débuter jeudi, a informé IRIN, ce lundi, un représentant de l'ambassade de RDC à Nairobi. 'La réunion a été organisée par différentes confessions en prévision du dialogue intercongolais,' a-t-il indiqué. Il a ajouté que les différentes églises avaient envoyé des invitations à 'tout le monde'. 'Je sais que certains ne viendront pas car ils ont des intentions non déclarées,' a-t-il affirmé. Des membres de l'opposition, cités par des organes de presse, ont déclaré qu'ils boycotteraient la réunion, soulignant qu'ils soutenaient l'idée d'un dialogue intercongolais comme le prévoyaient les accords de paix de Lusaka. Selon le responsable congolais, cette initiative était une réunion préliminaire et 'devrait être encouragée car le peuple congolais devrait apprendre à résoudre ses propres problèmes sur son propre sol'.

RDC: Laurent-Désiré Kabila va faire élire une nouvelle assemblée législative

Le président de RDC, Laurent-Désiré Kabila, a créé,la semaine dernière, un comité consultatif composé de 15 membres, chargé de dresser des plans pour l'élection d'une assemblée législative dans le pays. 'Le président a réalisé que le pays ne pouvait pas continuer sans cet organe vital,' a annoncé, lundi, à IRIN un porte-parole de l'ambassade de RDC en poste à Nairobi. 'Nous devons avoir un parlement et ses membres devraient être élus.' Selon les propos du président Kabila, cités par des agences de presse, le scrutin devrait se dérouler 'au cours des prochaines semaines' pour élire une assemblée constituée de 300 membres. 'Il est temps que le pays avance, car si une partie est occupée, l'autre au moins devrait avancer,' a indiqué le porte-parole de l'ambassade. 'C'est quelque chose qui aurait dû être fait, peut-être deux mois après la prise du pouvoir. Mais d'abord, nous avions des problèmes d'argent à résoudre, nous avions besoin de nous asseoir et de parler, mais nous avons été envahis avant même d'avoir eu le temps de réaliser.' Selon les propos de membres de l'opposition, rapportés par l'AP, la création de l'assemblée était une tentative d'éviter un dialogue national sur l'avenir politique de la RDC.

OUGANDA: Les attaques de l'ADF se poursuivent à l'ouest

Les rebelles de l'Allied Democratic Forces (ADF) poursuivent des attaques dans les districts de Bundibugyo et de Kabarole, à l'ouest du pays, selon un bulletin d'OCHA. 'On a assisté à des attaques quotidiennes, des fusillades et/ou des embuscades tendues dans différentes parties du district, de jour et de nuit,' a noté le rapport d'OCHA. 'Ces attaques ont causé la mort de plusieurs dizaines de civils.' En outre, d'après les agences de presse, les rebelles en RDC lanceraient des attaques et effectueraient actuellement des enlèvements de manière plus régulière.

Nairobi, le 21 février 2000

[FIN]

[IRIN-CEA: Tél: +254 2 622147 Fax: +254 2 622129
e-mail:irin-cea@ocha.unon.org]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.reliefweb.int/IRIN ]