Burundi + 6 more

Bulletin hebdomadaire d'information 133 pour l'Afrique Centrale et de l'Est

NATIONS UNIES
Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA)
Réseaux d'Information Régionaux Intégré (IRIN)
(du 20 au 26 juillet 2002)

=C0 LIRE éGALEMENT:

KENYA: Le point sur les défis dans le domaine de l'éducation, sur http://www.irinnews.org/report.asp?ReportID(938

RDC: Le point sur le projet d'accord de paix, sur http://www.irinnews.org/report.asp?ReportID(993

RDC: éruption du volcan Nuamuragira

Le volcan Nuamuragira, dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), a fait éruption jeudi, vomissant des coulées de lave vers les localités de Saké et Tonga, mais ne semblait pas menacer les populations limitrophes, a indiqué le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH). "Il n'y a pas de menace immédiate contre Goma et aucune route n'a été coupée", a déclaré vendredi à IRIN Sylvie Dossou, une fonctionnaire du BCAH pour les affaires humanitaires, dans la capitale kenyane, Naïrobi. Le BCAH s'attend toutefois à ce que des dommages considérables soient causés dans le Parc national de Virunga, o=F9 se trouve le volcan. [Article complet sur http://www.irinnews.org/print.asp?ReportID)031]

RDC: La BAD octroie 43 millions de dollars au gouvernement

La Banque africaine de développement (BAD), principale institution prêteuse du continent, a fait don à la République démocratique du Congo (RDC) - qui en avait bien besoin - d'une somme de 43 millions de dollars américains, en plus de lui consentir un prêt de 15 millions de dollars. Le vice-président de la Banque, Bisi Ogunjobi, a conclu la transaction avec le gouvernement lundi à Kinshasa, capitale du pays, soit une semaine après que le président de la Banque mondiale, James Wolfensohn, ait annoncé une subvention de 450 millions de dollars américains à ce pays. L'aide future de la BAD à la RDC - ruinée par quatre années de guerre - servira à pourvoir la population du pays en eau potable, éducation et services de santé. M. Ogunjobi a loué les efforts du gouvernement pour stabiliser sa devise et maîtriser l'inflation. Il doit achever mardi une visite de cinq jours dans le pays. [Article complet sur http://www.irinnews.org/print.asp?ReportID(963]

RDC: Le premier convoi commercial en quatre ans quitte Kinshasa

Le premier convoi commercial à naviguer sur le fleuve Congo depuis le début du conflit armé en République démocratique du Congo (RDC), il y a quatre ans, a appareillé samedi dernier du port de la capitale, Kinshasa. Deux barges, transportant environ 1 000 tonnes métriques d'équipements de tronçonnage du bois, d'essence et autres fournitures commerciales, se dirigent vers les villes de Lisala et Bumba, dans la province de l'équateur, au nord du pays, une région contrôlée par le Mouvement de libération du Congo (MLC), un ancien groupe rebelle ayant signé en avril un accord de paix avec le gouvernement de Kinshasa, à l'issue du dialogue intercongolais, à Sun City, en Afrique du sud. Les barges seront escortées durant leur trajet par la Mission des Nations Unies en RDC (MONUC), afin d'assurer leur sécurité et de faciliter leur passage sans danger aux points de contrôle. [Article complet sur http://www.irinnews.org/print.asp?ReportID(942]

RDC: Aide alimentaire du PAM à 39 000 personnes déplacées à cause de la guerre

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) accorde une assistance alimentaire à quelque 39 000 personnes déplacées à cause de la guerre, au nord-ouest de la RDC. Le directeur régional du PAM pour l'Afrique centrale, Holdbrook Arthur, est arrivé mercredi à Kinshasa pour s'entretenir avec les autorités congolaises responsables de la sécurité alimentaire et de l'aide du PAM. "La sécurité alimentaire et la situation de l'assistance aux déplacés de guerre, aux enfants sous-alimentés et aux groupes vulnérables, dont les enfants de la rue, seront au centre des discussions avec le gouvernement", a déclaré à IRIN José Pita-Gros, directeur adjoint national du PAM à Kinshasa. [Article complet sur http://www.irinnews.org/print.asp?ReportID(992]

RDC-RWANDA: Une "entente" est intervenue, mais Kabila et Kagamé doivent l'approuver

Cinq jours de négociations à Pretoria, sous la médiation du vice-président sud-africain, Jacob Zuma, ont débouché sur une "entente" entre la République démocratique du Congo (RDC) et le Rwanda voisin, a annoncé lundi le bureau de M. Zuma. "Les négociations ont surtout porté sur le retrait des forces rwandaises de la RDC, ainsi que sur le désarmement et le démantèlement des ex-FAR (les anciennes forces armées rwandaises) et des forces Interahamwe [milices Hutu rwandaises], actuellement postées en RDC", indique une déclaration émise par le bureau de M. Zuma. La déclaration ajoute que les négociateurs vont maintenant soumettre le contenu de l'entente à leurs gouvernements respectifs, à Kinshasa et Kigali, "en vue de parachever les discussions et de signer des accords". [Article complet sur http://www.irinnews.org/print.asp?ReportID(966]

RDC-RWANDA-OUGANDA: Prorogation de l'équipe d'experts de l'ONU sur l'exploitation des ressources

Le mandat de l'équipe d'experts des Nations Unies, qui enquête sur l'exploitation des ressources naturelles de la RDC, a été prorogé jusqu'au 31 octobre. C'est le secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan, qui en a fait la recommandation au Conseil de sécurité. Il a indiqué que, même si l'équipe d'experts devait normalement remettre son rapport à l'issue de son mandat actuel, elle a besoin de temps additionnel pour parachever ses travaux, recevoir les questionnaires envoyés à certains pays de la région, et pour corroborer les preuves. [Article complet sur http://www.irinnews.org/print.asp?ReportID(912]

OUGANDA: Les rebelles du nord tuent 42 civils

Des rebelles ougandais, membres de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), ont tué 42 civils avec des machettes et des couteaux, jeudi matin dans un village situé près de la ville de Kitgum, au nord du pays, a déclaré à IRIN vendredi un porte-parole de l'armée ougandaise, le major Shaban Bantariza. Selon ce dernier, les attaquants ont massacré les personnes les plus vulnérables du village, notamment des enfants et des personnes âgées n'ayant pas pu s'enfuir, alors que de nombreux villageois avaient déjà pris la fuite. "Nous encourageons les gens à se rendre dans les centres commerciaux ou les villes, o=F9 nous pouvons les protéger", d'ajouter le major Bantariza. "Ce sont ceux qui demeurent à l'extérieur, dans des villages, qui courent les plus grands risques", dit-il. [Article complet sur http://www.irinnews.org/print.asp?ReportID)034]

OUGANDA: Le gouvernement lance un appel à l'aide pour les victimes des attaques rebelles

Le gouvernement de l'Ouganda a lancé un appel en vue de collecter plus de 21,5 millions de dollars, pour venir en aide aux victimes civiles des attaques de la LRA, au nord du pays. La ministre d'état pour la préparation en cas de désastres, Christine Aporu, a lancé lundi un appel d'une période de trois mois, soit de juillet à septembre, en affirmant qu'existe actuellement "un besoin extrême" de nourriture, médicaments et autres articles non alimentaires afin de prévenir "une tragédie humaine imminente", selon ce qu'a rapporté le quotidien The New Vision, propriété du gouvernement. Une déclaration émise par le gouvernement ougandais indique que l'argent servira à sauver des vies de civils innocents, particulièrement celles des femmes et des enfants. [Article complet sur http://www.irinnews.org/print.asp?ReportID(962]

OUGANDA: La Banque mondiale approuve des prêts de 250 millions de dollars

La Banque mondiale a approuvé deux nouveaux prêts à l'Ouganda, d'une valeur de 250 millions de dollars, destinés à la réduction de la pauvreté et à soutenir le développement du pays. En tout, 100 millions de dollars seront dépensés dans 18 districts du nord et de l'est de l'Ouganda, pour venir en aide à des personnes très pauvres et à celles qui sont touchées par la guerre civile, a déclaré la Banque dans une déclaration. Dirigé vers des initiatives en matière de développement communautaire, de raffermissement de la paix et de gestion des conflits, cet argent est destiné à aider le gouvernement ougandais dans ses efforts pour assurer que le nord puisse "rattraper" le reste du pays pour ce qui est du processus de développement. Les 150 millions de dollars restants serviront à financer les réformes du secteur public, notamment en matière d'éducation, de soins de santé et de services d'aqueduc, de même que pour le développement rural et agricole. [Article complet sur http://www.irinnews.org/print.asp?ReportID(986]

BURUNDI: Le Représentant spécial de l'ONU s'installe à Bujumbura

L'ambassadeur Berhanu Dinka, récemment nommé Représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU pour le Burundi, s'est établi lundi dans la capitale, Bujumbura. Il occupe officiellement ses fonctions depuis le 1er juillet, mais a été engagé très récemment dans les efforts pour faire progresser le processus de paix au Burundi en mobilisant le soutien de la communauté internationale à partir du Siège de l'ONU à New York. Auparavant, M. Dinka a occupé les fonctions de Représentant spécial de M. Annan pour la région des Grands Lacs. Il sera remplacé à ce titre par Ibrahima Fall, qui doit arriver la semaine prochaine à son bureau dans la capitale kenyane, Naïrobi. M. Fall a déjà été ministre de l'éducation et des Affaires étrangères du Sénégal. Il occupait récemment le poste de Sous-Secrétaire général au département des affaires politiques de l'ONU. [Article complet sur http://www.irinnews.org/print.asp?ReportID(909]

BURUNDI: Le ministre de la Défense réclame des observateurs internationaux aux frontières

Le ministre de la Défense du Burundi, Cyrille Ndayirukiye, a déclaré le 21 juillet que son pays veut maintenant qu'une force internationale soit déployée le long de sa frontière avec la Tanzanie, pour contrôler les infiltrations de rebelles Hutu vers le Burundi, indiquent des organes d'information. Une agence de nouvelles du Burundi, Expresso, a rapporté les propos du ministre dans lesquels il mentionnait qu'une telle force internationale aurait pour mandat d=B4enquêter sur l'implication de la Tanzanie dans la guerre menée par deux groupes rebelles Hutu burundais, les Forces pour la défense de la démocratie et les Forces nationales de libération, contre la coalition gouvernementale mise en place à Bujumbura le 1er novembre 2001. "Aujourd'hui, nous avons décidé qu'assez, c'est assez", a-t-il déclaré, selon l'AFP. [Article complet sur http://www.irinnews.org/print.asp?ReportID(937]

BURUNDI: Les militaires estiment que les conditions de sécurité s'améliorent

Le porte-arole de l'armée, le colonel Augustin Nzabampéma, a déclaré mardi que les conditions de sécurité continuent de s'améliorer dans tout le pays, bien que les rebelles Hutu demeurent encore actifs dans les provinces de Gitéga, Muramvya et Bujumbura rurale. De 100 à 150 rebelles ont attaqué Gitéga, la seconde plus grande ville du pays, les 22 et 23 juillet, faisant deux victimes, a-t-il déclaré, tel que rapporté par Net Press. Les rebelles ont aussi incendié cinq véhicules et une maison, et pillé 30 boutiques avant que les troupes de l'armée n'arrivent et les forcent à se replier. Dans la province de Muramvya, au nord-est de Bujumbura, les combats ont été confinés aux communes de Rutégama et Kiganda. Dans la province Bujumbura rurale, le secteur qui entoure la ville de Bujumbura, les rebelles ont incendié et rasé 12 maisons dans la localité de Kayoyo. Toutefois, d'ajouter M. Nzabampéma, la situation de sécurité a été bonne dans les autres provinces, même si l'armée a signalé une hausse des vols à main armée [Article complet sur http://www.irinnews.org/print.asp?ReportID(990]

TANZANIE: Une réforme agraire est indispensable pour stimuler les investissements agricoles

La nécessité de reformer le droit foncier et le droit de propriété en Tanzanie afin que le pays réussisse à stimuler les investissements agricoles, a recueilli l'aval des présidents de la Banque mondiale et de la Tanzanie, la semaine dernière. Le chef de la Banque mondiale, James Wolfensohn, en visite dans le pays, a souligné que la possibilité d'hypothéquer les terres constitue une condition préalable au développement. De son côté, le président tanzanien, Benjamin Mkapa, a reconnu que certaines clauses des lois foncières ont dissuadé les investisseurs, mais insisté sur le fait qu'un processus de réformes est en cours dans le pays à cet égard. [Article complet sur http://www.irinnews.org/report.asp?ReportID(923]

CONGO: Un organisme de droits de l'homme exhorte le gouvernement à cesser la guerre dans le Pool

Un important organisme de défense des droits de l'homme en République du Congo a appelé la communauté internationale à "faire pression sur le gouvernement congolais pour qu'il mette fin à la guerre dans la région de Pool, afin que les populations déplacées puissent rentrer chez elles et reprendre leur vie normale dans la paix". Cette déclaration, faite par l'Association pour les Droits de l'Homme et l'Univers Carcéral (ADHUC), fait suite à une mission menée par cet organisme à Kinkala, capitale de la région de Pool, o=F9 ils ont trouvé des habitants revenus chez eux, en petits nombres toutefois, en mauvaises conditions de santé et après avoir subi des actes d'intimidation de la part des forces gouvernementales. Quatre mois après le début des hostilités entre les forces gouvernementales et les milices Ninja, "la paix n'a toujours pas été assurée à Kinkala et les militaires sont toujours sur place en ayant pour mission de trouver le [chef des Ninjas], le pasteur Ntoumi", de déclarer l'ADHUC. [Article complet sur http://www.irinnews.org/print.asp?ReportID(941]

CONGO: Tenue d'un sommet tripartite sur la sécurité

Un "mini-sommet" tripartite sur la sécurité s'est tenu en présence des présidents de l'Angola, du Gabon et de la République du Congo, a annoncé lundi le ministère des Affaires étrangères de ce dernier pays. Dans une déclaration, le ministère déclare que les leaders, qui se sont réunis à Pointe Noire, capitale économique du Congo, ont discuté des "questions relatives à la paix, la sécurité, la stabilité et la coopération dans la région". Le président gabonais, Omar Bongo, et son homologue congolais, Denis Sassou-Nguesso, "ont félicité" le président angolais, José Eduardo dos Santos, pour les "développements positifs du processus de paix en Angola", tandis que MM. Bongo et dos Santos "louangeaient le [récent] processus électoral en République du Congo" et "saluaient M. Sassou-Nguesso pour avoir rétabli la démocratie dans son pays".

KENYA: La Grande-Bretagne dédommagera les victimes des explosions de munitions

Le gouvernement britannique paiera plus de sept millions de dollars américains en dédommagements aux éleveurs kenyans qui ont perdu la vie ou ont été mutilés par des bombes ou munitions laissées par l'armée britannique sur un terrain d'exercices militaires à Samburu, au nord du Kenya. Le ministère britannique de la Défense n'a pas accepté d'assumer une responsabilité entière pour les 228 victimes de ce terrain - qui a aussi été utilisé par d'autres armées comme champ de tir, au poste Archer et à Dol Dol - mais a accepté néanmoins de défrayer des montants de dédommagements, ainsi que les frais de ce règlement hors-cour, survenu après deux jours de séances de médiation, à Londres. [Article complet sur http://www.irinnews.org/print.asp?ReportID(936

[FIN]

[Les informations contenues dans ce bulletin vous sont parvenues via IRIN, un département d'informations humanitaires des Nations Unies, mais ne reflètent pas nécessairement les vues des Nations Unies ou de ses agences. Si vous réimprimez, copiez, archivez ou renvoyez ce bulletin, merci de tenir compte de cette réserve. Toute citation ou extrait devrait inclure une référence aux sources originales. Les rapports d'IRIN sont archivés sur internet sous : http://www.irinnews.org. Toute utilisation par des sites web commerciaux nécessite l'autorisation écrite d'IRIN. ]

Copyright (c) UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs 2002