Burundi + 5 more

Briefing humanitaire en RDC, 16 au 20 novembre 2009

Format
Situation Report
Source
Posted
Originally published
Origin
View original

Attachments

- Nord Kivu : Réduction de l'espace humanitaire dans le Territoire de Rutshuru et au sud de Lubero en raison d'insécurité persistante.

- Sud Kivu : Les activités humanitaires paralysées le 17 novembre, suite à des manifestations populaires contre l'insécurité. Bunyakiri (territoire de Kalehe) ;

- Equateur : La situation humanitaire dans les territoires de Kundu et de Bomongo reste préoccupante.

PROVINCE DE L'EQUATEUR :

Mouvement des populations

Territoire de Kungu :

Plusieurs milliers des déplacés internes éparpillés à travers le territoire de Kungu dans les secteurs de Songo, Bomboma et Lua (environs 14.669 personnes déplacées internes vivant dans une situation humanitaire très précaire dans les familles d'accueil). La mission Inter Agences recommande essentiellement l'assistance humanitaire en vivres, non vivres et les médicaments dans les zones de retour. On enregistre de moins en mois le départ des familles vers le Congo-Brazzaville, en raison du contrôle de la ville de Dongo par les forces régulières de la RDC. Selon le HCR, 24.754 personnes ont été enregistrées au Congo Brazzaville.

Territoire de Bomongo :

Selon certaines sources, dans la nuit du 18 au 19 novembre, un groupe armé d'une dizaine d'hommes a attaqué un campement de la Force Navale des FARDC au lieu dit Eperdemen, situé à environ 25 kms au Nord du village de Buburu. Le poste des Forces Navales attaqué aurait été composé d'une demi-douzaine d'hommes. Les assaillants se seraient emparés de leur armement. Un climat de panique règne dans le village de Buburu où une partie de la population est en train de traverser le fleuve pour se rendre en République du Congo, le chiffre n'est pas encore connu.

PROVINCE ORIENTALE :

Mouvement des populations

Les résultats préliminaires de la mission du RRM de la semaine dernière à Biakato (territoire de Mambasa) font état de la présence d'environ 140 ménages déplacés dispersés dans plusieurs localités. Ces ménages originaires du Nord-Kivu ont fui des affrontements armés.

Suite à une mission inter agences qui s'est rendue à Bafwasende, il a été rapporté le retour de presque toute la population qui s'y était déplacée pour fuir les affrontements à Opienge entre les mayi mayi du major Luc et les FARDC : Plus de 14 000 personnes seraient rentrées chez elles. D'autre part, plus de 2200 habitants de Balobe (ancien fief du major Luc) restent toujours déplacés à Magombo, à 12 km SO de Balobe, depuis avril 2009 suite à l'attaque menée par les FARDC (toutes les maisons ont été brûlées).

Selon le HCR, Les attaques perpétrées de la LRA en Haut Uélé ont entraîné une fuite de population congolaise vers le Sud Soudan : Environs 27 000 réfugiées selon le HCR dont 19 805 enregistrées et dispersées principalement dans les localités de Ezo, Yambio et Yei.

Le HCR Bunia en collaboration avec la CNR (commission nationale pour les réfugiés) a procédé au transfert des déplacés internes de Tchomia vers un nouveau site (Ngbavi) à 14 KM donné par les autorités locales. Au total, 557 personnes ont bénéficié de cette assistance.

Besoins et réponses humanitaires

Logistique

OIM déploiera un premier groupe de personnel, le jeudi 19 novembre dans le Haut-Uele, pour commencer la réhabilitation de la route Dungu-Doruma.

Nutrition

Solidarités/RRM-PEAR a présentement suspendu la donation de BP-5 au profit des structures sanitaires qui prennent en charge les enfants mal nourris sévères. Par ailleurs, Solidarités a recommandé au CPIA/Ituri d'avoir une réponse du cluster Nutrition national par rapport à cette contre-indication des BP-5 aux enfants mal nourris sévères.

Besoins non couverts

Education

Une évaluation RRM dans le secteur de l'Education, effectuée la semaine dernière en territoire d'Aru, a conclu à une forte proportion d'élèves déplacés dans diverses écoles en ter. d'Aru : il y aurait entre 17 et 45 % d'élèves déplacés dans les écoles visitées. Ainsi, il y a présentement 7195 élèves déplacés qui ont besoin de kits scolaires : or le programme RRM ne peut satisfaire la totalité de ces besoins puisque le nombre total avait été estimé à 6660 kits. Il a donc été décidé que le RRM allait compléter des distributions régulières faites par le programme UNICEF.

Eau, Hygiène et Assainissement

Le comité de pilotage RRM/PEAR continue le plaidoyer pour l'identification d'un partenaire devant financer l'adduction d'eau dans la localité de Soke (territoire d'Irumu) : une entente est intervenue avec MSF-Suisse pour la prise en charge dans les 6 prochains mois d'un point de chloration à Soke. D'autre part, Solidarités est à la recherche de fonds pour un projet d'adduction gravitaire sur l'axe Kagaba-Soke étant donné que Soke est une zone traditionnelle d'accueil des personnes déplacées.

Abris et biens non alimentaires

L'arrivée des personnes déplacées des Uele en territoire d'Aru préoccupe le comité de pilotage RRM/PEAR de l'Ituri, dont les prévisions du programme RRM/Ituri risquent d'être dépassées en termes notamment d'abris et biens non alimentaires.

PROVINCE DU NORD-KIVU :

Mouvements de populations

Territoire de Lubero

A la suite de l'incendie des maisons des localités d'Iramba, Karambi et Kyambala, le comité de déplacés de Miriki a enregistré 143 familles au cours de la journée du 16 novembre 2009. L'enregistrement se poursuit et tous les déplacés sont accueillis dans des familles d'accueil.

Territoire de Masisi

Le International Rescue Committee (IRC) signale que 114 nouveaux ménages déplacés sont arrivés dans la localité de Muhanga en provenance des localités de Hembe et de Bweru ;

Selon le HCR, il y a un mouvement de personnes du Rwanda vers la RDC/au Nord kivu : Les missions de monitoring à la frontière de Kibumba continuent chaque lundi et jeudi, les jours du marché. Le HCR a suggéré que la DGM renforce sa présence à la frontière de Kibumba où les mouvements ont été observés.

Camps CCCM : La décision de consolidation des camps de Masisi a été annulée, à cause de la traque des éléments FDLR par les FARDC dans la région de Nyabyondo à 22 Km de Masisi vers Walikale et l'insuffisance des terres dans cette localité pouvant abriter les déplacés.

Besoins et réponses humanitaires

Territoire de Lubero

Des intrants agricoles et outils aratoires fournis par la FAO ont été remis à 280 ménages de déplacés à Oicha, au nord de Beni. Il s'agit du groupe de déplacés en provenance de Rutshuru et de Kiwanja.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) rapporte que les travaux de construction du poste de santé de Buhoyo, situé à 4 km de Kamandi Gîte, ont été achevés. La remise officielle de l'ouvrage aux autorités locales interviendra cette semaine.

Territoire de Masisi

L'ONG Care International indique que son projet de soutien aux aires de santé de Lukweti, Kaniro, Katoyi et Buabo a pris fin le 15 novembre 2009 alors que les indicateurs montrent que d'énormes besoins existent encore. Ces aires de santé ont accueilli de nombreux déplacés qui proviennent des groupements de Nyamaboko 1 et 2 au sud de Masisi centre.

Au cours de la semaine passée, le Programme alimentaire mondial (PAM) a distribué des vivres à 2 882 personnes retournées à Kitchanga et 961 autres à Nyamitaba.

L'ONG IRC a remis des trousses de biens non alimentaires à 1 050 ménages retournés à Mweso et 1 030 déplacés à Muhanga.

L'ONG Johanniter signale depuis une semaine le manque d'eau potable dans le centre de santé CBCA à Kitchanga, le tuyau qui alimente ce centre en eau est endommagé.

Besoins non couverts

Territoires de Beni, de Lubero, de Masisi, de Rutshuru et de Walikale

Des problèmes de protection touchent particulièrement les régions suivantes : Nyamilima - Ishasha (Territoire de Rutshuru), ouest de Kitchanga (Territoire de Masisi), est et sud-est de Walikale, sud de Lubero et nord-est de Beni.

UN Office for the Coordination of Humanitarian Affairs
To learn more about OCHA's activities, please visit https://www.unocha.org/.