Burkina Faso + 2 more

Visite de M. Pierre-André Wiltzer en République démocratique du Congo et au Burkina Faso

Source
Posted
Originally published
Déclaration du porte-parole du Quai d'Orsay
(Paris, le 21 février 2003)
M. Pierre-André Wiltzer, Ministre délégué à la coopération et à la francophonie, se rend aujourd'hui à Ouagadougou, o=F9 il séjournera jusqu'au 23 février, pour poursuivre le même jour vers Kinshasa, jusqu'au 26 février, puis N'Djamena, les 26 et 27 février.

Au Burkina Faso, M. Wiltzer représentera la France au festival panafricain de cinéma (FESPACO). En marge de ce festival, le ministre délégué aura un entretien avec le Président Compaoré au cours duquel seront abordées les questions liées à la coopération franco-burkinabé et à la crise ivoirienne, notamment dans ses aspects régionaux. En République démocratique du Congo, le Ministre délégué apportera le soutien de la France au processus politique en cours, dont on attend maintenant la finalisation, notamment la mise en place effective du gouvernement de transition, sur la base de l'accord global et inclusif signé à Pretoria le 17 décembre dernier. A Kinshasa, M. Wiltzer rencontrera le président Kabila et le Ministre des Affaires étrangères.

M. Wiltzer se rendra également à Kisangani, dans l'Est du pays, o=F9 il s'entretiendra avec des représentants de la rébellion du RCD/Goma et les éléments marocains de la Mission des Nations unies au Congo (MONUC). Ce séjour permettra au Ministre de signer trois importantes conventions de financement (renforcement des capacités nationales, amélioration de la gestion urbaine, aménagement du bassin du Congo) qui marquent un renforcement significatif de la coopération française au Congo, laquelle est destinée à accompagner et à favoriser le processus de paix en cours.

Au Tchad, M. Wiltzer s'entretiendra de la coopération franco-tchadienne et signera à cette occasion le procès-verbal de la dernière réunion de la commission mixte de coopération qui s'est déroulée en novembre dernier. Il signera une convention de financement d'un montant de 1,8 million d'euros au titre du fonds social de développement, et présidera à la signature par l'agence française de développement d'une subvention d'ajustement structurel pour un montant de 4 millions d'euros. La situation dans la région sera également passée en revue, à la lumière des entretiens en marge du récent sommet Afrique-France./.