Relations UE-Burkina Faso, Juillet 2019

Report
from European Commission
Published on 09 Jul 2019 View Original

RELATIONS POLITIQUES

L’Union européenne est l’un des principaux partenaires du Burkina Faso sur les plans politique, du développement et de la sécurité. L’Union européenne a renforcé son soutien au Burkina Faso depuis la détérioration de la situation sécuritaire dès 2016. À mesure que l’insécurité s’étend des régions du Nord et du Sahel à d’autres zones frontalières et régions, notamment l’Est, le Centre-Nord, le Centre-Est et la Boucle du Mouhoun, la capacité de l’État à assurer sa présence et à fournir des services de base à la population a été sérieusement mise à l’épreuve. L’Union Européenne s’est donc engagée à aider le gouvernement burkinabé à s’attaquer aux causes profondes des difficultés auxquelles le pays est confronté, tout en renforçant les éléments structurels contribuant à sa stabilité et son développement.

COOPERATION AU DEVELOPPEMENT

Le soutien de l’Unioneuropéenne à la stabilité et au développement du Burkina Faso intervient ainsi dans un large éventail de secteurs tels que la gouvernance, la santé, la sécurité alimentaire, l’agriculture, l’eau, l’emploi, l’énergie, les services publics, y compris à travers un soutien budgétaire important. Plus d’un milliard d’euros ont été alloués au Burkina Faso sur la période 2014-2020, sous l’ensemble des instruments de l’Union européenne. Le pays bénéficie d’un des plus importants soutiens financiers dans le cadre du Fonds européen de développement (628 millions d’euros) ainsi que d’un soutien important du fonds fiduciaire d’urgence de l’ Fonds européen de développement (€245,8 millions d’euros) pour la période 2016-2020. Face à la détérioration de la situation sécuritaire, le gouvernement a adopté en juillet 2017 un “Programme d’Urgence Sahel” (PUS) pour faire face aux défis de sécurité dans la région, que l’Union européenne soutient fermement avec une enveloppe récemment augmentée à €105 millions. Le Burkina Faso bénéficie en outre d’un soutien financier de l’Union Européenne au titre de plusieurs projets régionaux. L’instrument pour la paix et la stabilité (IcSP) contribue également au renforcement des forces de sécurité nationales.

AIDE HUMANITAIRE

L’Union européenne est également un important fournisseur d’aide humanitaire au Burkina Faso.
De 2007 à 2018, 172 millions d’euros ont été alloués à la population vulnérable, notamment pour la sécurité alimentaire, la santé, les services de base et l’assistance aux réfugiés de la crise malienne. Plus de 171 000 personnes sont déplacées à l’intérieur du pays, soit une augmentation de 360% par rapport à décembre 2018 (47 000 personnes). 2 024 écoles sont fermées en raison de l’insécurité qui affecte 330 000 élèves. En 2019, 676 252 personnes ont besoin d’une aide alimentaire urgente et 133 066 enfants de moins de 5 ans sont exposés à un risque de malnutrition aiguë sévère. En 2019, l’aide humanitaire au Burkina Faso a atteint 15,7 millions d’euros.