Burkina Faso + 6 more

Rapport mensuel sur la sécurité alimentaire au Sahel et en Afrique de l'Ouest avril 2007 - Situation agricole 2006-07 satisfaisante

Source
Posted
Originally published

Attachments

Note Information Sécurité Alimentaire 8 - Une situation agricole 2006-2007 globalement satisfaisante mais des défis à relever en matière de sécurité alimentaire

Coverage Period: 3/16/2007 - 4/20/2007

1. Une situation alimentaire globalement satisfaisante

La réunion du Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA) tenue à Paris du 05 au 06 Avril 2007 a servi de cadre d'analyse des résultats définitifs de la campagne agricole 2006-2007 au Sahel et en Afrique de l'Ouest.

Selon les données définitives de la campagne agricole 2006-2007, la production céréalière totale des pays du CILSS est de 15 102 000 tonnes, soit une augmentation de 3% par rapport à la production de la campagne 2005-2006 et de 19% comparativement à la moyenne des cinq dernières années. Ainsi, en rapport avec les résultats de la campagne 2005-2006, les productions sont en hausse pour tous les pays sauf en Mauritanie et au Sénégal o=F9 il a été enregistré une baisse de production respectivement de 13% et de 23%.

La production céréalière des pays côtiers ouest africains non membres du CILSS indique également une situation globalement satisfaisante. Au Bénin, en Guinée Conakry et au Togo, les productions totales enregistrées sont respectivement de : 1 095 505 tonnes, 2 117 858 tonnes et 888 984 tonnes. Au Nigeria, la production céréalière de la campagne 2006-07 révisée est de 28 871 000 tonnes contre 26 942 000 tonnes en 2005-06, soit une hausse de 7%.

La situation alimentaire dans le Sahel demeure globalement satisfaisante. Au niveau des marchés, les bonnes productions céréalières de la campagne agricole 2006- 2007 ont provoqué une baisse des prix, exception faite de la Mauritanie et de l'Est du Tchad o=F9 l'on observe une tendance à la hausse. Pour la Mauritanie, cette situation est due à une réorientation des marchés d'approvisionnement qui vont directement des marchés transfrontaliers malien et sénégalais vers Nouakchott. Ainsi on constate un retour des prix de céréales à leurs niveaux habituels c'est à dire ceux d'avant les hausses spectaculaires et exceptionnelles observées lors de la crise alimentaire de 2005. Par exemple le niveau de prix de mil en mars 2007 est nettement plus bas que celui de 2006 à la même période de l'année. Les niveaux de prix actuels restent proches de la moyenne des cinq dernières années. Les termes d'échange bétail/céréale évoluent en faveur des éleveurs nomades et la vente d'un mouton de poids moyen sur le marché de NDjaména par exemple permet à un éleveur de se procurer en cette période de l'année 2007 de 128 kg de mil contre 105 kg en 2006.

En perspective, l'évolution du marché régional en 2007 devrait être comparable à celle vécue en 2006 avec des prix relativement stables, proches de la moyenne des 5 dernières années et garantissant une meilleure accessibilité des vivres pour les populations les plus vulnérables.

En conclusion, l'analyse de la situation actuelle indique que pour le moment il n'y a pas d'alerte particulière à lancer pour tous pays du Sahel. Ceci est en particulier valable pour le Niger pour lequel il circule des informations contradictoires faisant état d'une situation alimentaire comparable à celle de 2005.